11 novembre: qu'est-ce que l'Anneau de la Mémoire?

Tombés au champ d'horreur

11 novembre: qu'est-ce que l'Anneau de la Mémoire?

Publié le :

Mardi 11 Novembre 2014 - 12:25

Mise à jour :

Mardi 11 Novembre 2014 - 17:39
François Hollande inaugurait ce mardi 11 un grand anneau près de Notre-Dame-de-Lorette, qui rend hommage à l'ensemble des soldats morts pendant le Première Guerre mondiale.
©Libert/20 minutes/Sipa
PARTAGER :

Maxime Macé

-A +A

Un gigantesque anneau, qui s'étend dans le silence de la campagne d'Ablain-Saint-Nazaire près de Lens (Nord-Pas-De Calais), où sont gravés les noms de 579.606 soldats tombés sur les champs de bataille du nord de la France lors du premier conflit mondial. Voilà à quoi ressemble l'Anneau de la Mémoire inauguré par le président de la République ce mardi 11 novembre à l'occasion des cérémonies de commémoration de l'Armistice de la guerre 14-18.

Sans distinction de nationalités, de grades ou de religions, les noms des soldats sont gravés sur 500 plaques d'acier, de 3 mètres de haut, qui symbolisent les obus tirés pendant le conflit. Allemands et Français, Russes et Britanniques, Américains et Portugais, soldats des empires coloniaux et Sud-Américains, vainqueurs et vaincus se côtoient dans l'évocation de la souffrance collective partagée par les combattants venus du monde entier.

Tragique ironie, lors de la construction du site, plusieurs corps de soldats de la Grande Guerre ont été exhumés par les travaux de terrassement. Leurs noms ont été ajoutés à la fin du monument, où quelques plaques sont laissées vierges dans l'éventualité où les cadavres d'autres soldats seraient découverts dans la terre du nord de la France.

Une partie du monument a été édifiée en porte-à-faux au dessus du vide, pour signifier la fragilité de la paix retrouvée sur le continent européen.

Sur le site reposent déjà 45.000 soldats dans la nécropole de Notre-Dame-De-Lorette construite immédiatement après la Première Guerre mondiale. Leurs dépouilles, provenant de plus d’une centaine de cimetières de l’Artois et des Flandres françaises, furent transférées à la fin des hostilités.

L'Anneau de la Mémoire porte les noms de 579.606 soldats tombés au champ d'honneur.

Commentaires

-