Accusés de soutenir des terroristes antisémites, les députés LFI quittent l'Assemblée nationale (vidéo)

Accusés de soutenir des terroristes antisémites, les députés LFI quittent l'Assemblée nationale (vidéo)

Publié le :

Mercredi 15 Novembre 2017 - 18:51

Mise à jour :

Mercredi 15 Novembre 2017 - 18:53
© Martin BUREAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les députés de La France Insoumise ont quitté ce mercredi l'hémicycle en pleine séance de questions au gouvernement. Ils ont été choqués des propos du député UDI Meyer Habib, qui les a accusés de soutenir des terroristes antisémites. Ils ont été suivis par les députés communistes.

Le député franco-israélien UDI Meyer Habib a provoqué la colère de ses collègues de la France insoumise ce mercredi 15 après-midi lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

Accusés de soutenir l'avocat franco-palestinien Salah Hamouri -que Meyer Habib a qualifié de "terroriste antisémite"- et Marwan Bargouthi, aussi considéré comme un "terroriste" par Israël pour son rôle dans la seconde Intifada, les députés LFI ont décidé de quitter l'hémicycle, bientôt suivis par les communistes. Alors qu'ils se levaient, Meyer Habib les a insultés "d'islamo-gauchistes".

"Quand le Quai d'Orsay a déclaré espérer la libération de Salah Hamouri, j'ai eu honte. Salah Hamouri est un terroriste, pas un prisonnier politique, un dirigeant du FPLP responsable de l'attentat de la rue Copernic, du carnage dans une synagogue à Jérusalem, cinq juifs égorgés en pleine prière comme le fut le père Hamel dans son église. (…) Est-ce bien ce terroriste antisémite que la France espère voir libéré?", a ainsi demandé Meyer Habib, en s'adressant directement au Premier ministre Edouard Philippe.

"L'antisionisme, c'est le nouvel antisémitisme, votre prédécesseur Manuel Valls l'avait courageusement exprimé dans cet hémicycle et cela lui vaut la haine de tous les islamo-gauchistes qui ont quitté cet hémicycle", a-t-il aussi ajouté.

Dans les couloirs de l'Assemblée nationale, les députés de la France insoumise ont confié leur choc à la presse. Clémentine Autain a demandé par caméra interposée à Meyer Habib d'arrêter "d'instrumentalise(r) les questions et les pose(r) dans des termes qui sont out simplement inadmissibles".

Les députés de La France Insoumise ont été choqués par les accusations du député UDI franco-israélien Meyer Habib et ont décidé de quitter l'hémicycle, en pleine séance de questions au gouvernement.


Commentaires

-