Affaire Benalla: ces images qui font mentir l'Elysée

Affaire Benalla: ces images qui font mentir l'Elysée

Publié le :

Samedi 21 Juillet 2018 - 10:11

Mise à jour :

Samedi 21 Juillet 2018 - 16:11
©Philippe Wojazer/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

L'Elysée a tenté de désamorcer le scandale Benalla en affirmant que celui-ci, après sa suspension de 15 jours, avait vu ses attributions nettement réduites. Mais des images le montrant aux côtés d'Emmanuel Macron viennent mettre à mal cette défense.

Décidément la défense de l'Elysée, comme celle de l'Intérieur, apparaît bien chaotique dans l'affaire Benalla.

Les premières révélations ont montré que les services de Gérard Collomb comme ceux d'Emmanuel Macron ont été rapidement mis au courant des violences commises le 1er mai contre des manifestants par Alexandre Benalla, proche collaborateur d'Emmanuel Macron. Mais les faits ne seront révélés ni au public ni à la justice.

Seule sanction de la part de l'Elysée: il a été "mis à pied pendant 15 jours, avec suspension de salaire. Il a été démis de ses fonctions en matière d’organisation de la sécurité des déplacements du président", selon le porte-parole de l’Élysée, Bruno Roger-Petit. Selon Libération l'Elysée a précisé qu’ensuite, "il s’est uniquement occupé d’organiser des événements au Palais, à l’exception de deux gros événements: la panthéonisation de Simone Veil et la réception des Bleus". Et que "Cette réduction de périmètre a été strictement observée".

Mais Emmanuel Macron étant photographié à des milliers de reprises à chaque déplacement, des images montrant Alexandre Benalla aux côtés d'Emmanuel Macron. Paris-Normandie publie ainsi une photo prise le 13 juillet lors de la visite du couple Macron à Giverny (Eure), et Libération une autre lors des cérémonies du 14 juillet.

"Sur une dizaine d’entre elles, on aperçoit clairement Alexandre Benalla s’activer au pas de charge aux côtés d’Emmanuel Macron, des dossiers sous le bras, avec deux agents du Groupe de sécurité de la Présidence de la République. Des clichés qui ne laissent guère d’ambiguïté sur le rôle du conseiller dans le dispositif de sécurité mis en place autour du Président, ce jour-là", relève le quotidien national. D'autres photographes ont en effet immortalisé l'homme à proximité directe du président de la République.

Erreur de communication due à la panique qu'on imagine sans peine régner à l'Elysée ou volonté de minimiser le rôle d'Alexandre Benalla? Quoi qu'il en soit, ces éléments s'ajoutent à un scandale qui depuis mercredi fait trembler le gouvernement et la présidence.

L'Elysée a annoncé vendredi avoir "pris la décision d'engager la procédure de licenciement" d'Alexandre Benalla, pour des "faits nouveaux". Son domicile a été perquisitionné ce samedi 21 dans le cadre de l'enquête ouverte sur les violences.

Lire:

Affaire Benalla - explication du scandale (si vous n'avez rien suivi)

Comment l'Elysée a tenté d'étouffer l'affaire Benalla

Affaire Benalla: paralysie inédite de l'Assemblée, les séances houleuses se multiplient

Alexandre Benalla derrière Emmanuel Macron le 14 juillet 2018, alors qu'il était démis de ses fonctions selon l'Elysée.


Commentaires

-