Affaire Benalla- Matignon "mouillé" par Chokri Wakrim et Marie-Elodie Poitout?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Affaire Benalla- Matignon "mouillé" par Chokri Wakrim et Marie-Elodie Poitout?

Publié le 07/02/2019 à 11:59 - Mise à jour à 12:05
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Deux nouveaux noms apparaissement maintenant dans l'affaire Benalla, dont celui de Marie-Elodie Poitout, responsable de la sécurité du Premier ministre à Matignon. Les relations exactes entre tous les protagonistes ne sont pas encore connues avec exactitude.

Ce sont deux nouveaux noms qui relancent l'affaire Benalla et qui donne un éclairage nouveau sur les relations entre celui par qui le scandale arrive et des collaborateurs bien placés dans les institutions au cœur de l'Etat. La Préfecture de police de Paris et l'Elysée avait déjà été dans le collimateur lors des premières auditions des Commissions d'enquête parlementaire, c'est maintenant Matignon qui se retrouve dans la tourmente.

Selon une information dévoilée par Le Parisien (voir ici), Marie-Elodie Poitout, la responsable en charge du Groupe de sécurité du Premier ministre (GSPM) a été auditionnée auprès de la Brigade criminelle. Cette femme, commissaire divisionnaire depuis 2018, dont le nom n'était jamais apparu dans le dossier, a confirmé que c'est bien chez elle que se trouvait Alexandre Benalla le 26 juillet, jour de l'enregistrement de la conversation entre ce dernier et Vincent Crase, en violation de leur contrôle judiciaire, et qu'a révélé Mediapart.

Marie-Elodie Poitout nie cependant avoir procédé à l'enregistrement, et affirme ne pas se souvenir de la présence de Vincent Crase. Elle confirme cependant être une proche d'Alexandre Benalla puisqu'elle l'a reçu chez lui pour lui apporter son soutien. Elle explique aussi qu'une autre personne était présente à ce moment-là dans le logement, son compagnon Chokri Wakrim.

Lire aussi - Enregistrements de Mediapart: Benalla et Crase bientôt placés en détention?

Le nom de ce dernier revient, selon Libération (voir ici), dans l'un des dossiers du scandale protéiforme qui a éclaté l'été dernier. Cet homme de 34 ans, ancien militaire, est impliqué dans un contrat de sécurité des propriétés de l'oligarque russe Iskander Makhmudov. Contrat qui été signé par une société gérée à l'époque par Vincent Crase. Ce dernier a d'ailleurs discuté avec Alexandre Benalla et l'ancien collaborateur de l'Elysée avait donné ce 26 juillet des indications sur la manière de gérer la crise sur ce dossier alors qu'il assurera en janvier devant la Commission d'enquête du Sénat n'être impliqué en rien dans les affaires russes de Vincent Crase.

Toujours selon Libération, Chokri Wakrim est également un proche d'Alexandre Benalla. Il apparaît en sa compagnie sur des images prises dans la demeure de l'homme d'affaires Vincent Miclet à l'été 2018., ou sur d'autres montrant encore les deux en compagnie d'un certain Mohamad Izzat Khatab, homme d'affaires syrien décrit par le quotidien comme "soupçonné de nombreuses escroqueries" et qui a hébergé Alexandre Benalla après son départ de l'Elysée.

Voir aussi:

Enregistrement Benalla: l'opposition dénonce la tentative de perquisition visant Mediapart

Quand Benalla se targue du soutien du "patron" dans un enregistrement audio

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Alexandre Benalla se trouvait le 26 juillet chez Marie-Elodie Poitout, compagne de Chokri Wakrim.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-