Agnès Buzyn dérape: "On n'est pas là pour offrir des montures Chanel à tous le monde"

Agnès Buzyn dérape: "On n'est pas là pour offrir des montures Chanel à tous le monde"

Publié le :

Mercredi 22 Novembre 2017 - 10:14

Mise à jour :

Mercredi 22 Novembre 2017 - 10:48
© Eric FEFERBERG / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Concernant le remboursement des frais d'optique, la ministre Agnès Buzyn a expliqué que le gouvernement "n'est pas là pour offrir des montures Chanel à tout le monde". Une petite phrase qui a fait polémique sur les réseaux sociaux.

Une petite phrase malheureuse. Alors qu'Agnès Buzyn précisait au Figaro les contours de la promesse électoral faite par Emmanuel Macron, qui avait fixé l’objectif de 100% de prise en charge d’ici à 2022 pour les soins optique, dentaire et les prothèses auditives, la ministre a dérapé.

En effet, la ministre de la Santé a expliqué au quotidien que le gouvernement "n'est pas là pour offrir des montures Chanel à tout le monde ou des verres antireflet qui filtrent la lumière bleue". Et d'ajouter: "Le but est de se mettre d’accord sur un panier de soins nécessaires, et que tout le monde puisse y avoir accès. Je n'ai pas une enveloppe financière prédéfinie dans laquelle j'essaie de faire entrer les soins au chausse-pied", expliquant ainsi que toutes les dépenses effectuées chez les opticiens ne seront pas prises en charge.

Voir aussi: Optique, dentaire, audition: les dépenses des patients varient fortement selon les départements

La phrase de d'Agnès Buzyn n'est pas passée inaperçu sur les réseaux sociaux et de nombreux internautes se sont empressés de la commenter, principalement négativement. Ils dénoncent ce qu'ils voient comme un certain mépris envers les personnes modestes et plus dépendantes de la Sécurité sociale que le reste de la population. D'autant qu'une partie des mécontents de la politique d'Emmanuel Macron l'accuse déjà d'être le "président des riches". 

Jusqu'à Valérie Trierweiler qui a également tancé la ministre sur sa volonté d'interdire les cigarettes à l'écran dans le cinéma français.

Pendant sa campagne, Emmanuel Macron a promis d’instaurer à l’horizon 2022 le remboursement à 100% des soins dentaires, d’optique et d’audioprothèses. La mesure devrait coûter à l'Etat près de 4,5 milliards d’euros par an.

Agnès Buzyn: "On n'est pas là pour offrir des montures Chanel à tous le monde".

Commentaires

-