Alain Juppé obtient un premier ralliement officiel

Alain Juppé obtient un premier ralliement officiel

Publié le 30/01/2016 à 14:26 - Mise à jour à 14:29
©Gonzalo Fuentes
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Alain Juppé rencontrera ce samedi après-midi son comité de soutien à la primaire à droite pour 2017 dans un bar du 18e arrondissement de Paris. Pierre-Yves Bournazel, jeune élu Les Républicains de l'arrondissement, vient d'ailleurs de se rallier au maire de Bordeaux.

Initiales "JJ" pour "Jeunes avec Juppé". Ils ont entre 16 et 30 ans, n'étaient donc pas tous nés en 1995, ne sont pas toujours militants et vantent la "stature d'homme d'Etat" et surtout le succès bordelais de leur poulain de 70 ans.

Après un lancement officiel en juin, plus de 500 jeunes sont attendus samedi 30 dans un pub du 18e arrondissement de Paris, ex-fief d'Alain Juppé. Elu LR du quartier, l'ex-copéiste Pierre-Yves Bournazel, 38 ans, vient d'ailleurs de se rallier au candidat à la primaire à droite pour 2017.

"C'est sûr, j'avais trois ans en 1995", plaisante Vincent Rey, 23 ans, responsable du comité en Haute-Vienne et conseiller municipal à Limoges. Cet étudiant en histoire-géo, qui veut devenir prof, a eu sa carte au MoDem et pointe désormais chez les centristes de l'UDI. Pour lui, Alain Juppé est "le meilleur candidat".

"Son premier atout, c'est qu'il est vieux", relève-t-il, avançant comme un atout cet argument parfois utilisé par les détracteurs de Juppé. "Il ne fera qu'un mandat, il aura les mains libres", vante-t-il. Et, ajoute-t-il, "c'est un homme cultivé, un homme de lettres". "Moi qui ai fait une prépa, ça me parle", explique-t-il. Et quand il a pu approcher son champion, à Limoges ou à Paris, il a été "frappé" de voir qu'il était "très à l'écoute", contrairement à l'image "austère" qui lui est souvent accolée.

"C'est pas du tout le bonhomme qui a pu être décrit", s'étonne-t-il encore.

Il admire particulièrement le travail de Juppé à Bordeaux: "C'est une réussite incroyable", mêlant "imagination" et "prises de risque". "C'est la meilleure carte de visite qu'il ait, contrairement à d'autres candidats à la primaire", estime-t-il.

A 21 ans, Edouard Schmidt, étudiant en école de communication et conseiller municipal de Bois-Guillaume (Seine-Maritime), a lui aussi fricoté avec l'UDI mais n'a pas repris sa carte en 2014. Il s'occupe du comité "JJ" de Rouen. C'est le passage de Juppé à Des paroles et des Actes à l'automne 2014 qui l'a convaincu de faire le grand saut. Il a été "scotché pendant trois heures".

Auriane Calambe, 22 ans, étudiante en communication politique à Créteil, a aussi eu "le déclic" durant l'émission. "J'ai vu qu'il était posé et je me suis sentie touchée par la personne", raconte-t-elle. "Je me suis dit +c'est lui qu'il faut pour la France+". Depuis, elle anime le comité en Seine-Saint-Denis. Originaire de Bondy, elle aussi a la fibre centriste mais n'a pas repris sa carte à l'UDI.

Active au sein de l'équipe nationale réunie au moins une fois par semaine dans le QG du candidat, elle a également fait des contributions sur les sujets outre-mer. Prospection dans les facs, "veille médiatique", "analyse de sondages", "suivi des contributions citoyennes", "présence sur les réseaux sociaux"... les bonnes volontés sont bien utilisées. Mais les jeunes peuvent aussi participer à des groupes de travail, explique à l'AFP le big boss Matthieu Ellerbach.

A 24 ans, cet étudiant de Sciences-Po Paris, qui avait adhéré à l'UMP en 2009, pilote l'équipe "Jeunes avec Juppé", avec un bureau national de 15 personnes. Il met lui aussi en avant "la stature d'homme d'Etat" d'Alain Juppé. D'après leur petite enquête, les 200 comités jeunes existants sont composés de "50% d'étudiants à l'université, 15% de grandes écoles, 25% de jeunes actifs et parmi les 10% restants notamment des lycéens".

Parmi ces fans, la moitié ne s'est jamais engagée en politique et chez les encartés, trois quarts sont LR et les autres centristes (UDI/MoDem).

Depuis plusieurs mois, Alain Juppé fait la tournée des grandes écoles: Sciences Po, Centrale, Essec... et gratifie souvent les plus jeunes d'être "son antidote à la morosité".

"C'est un homme d'expérience qui a beaucoup de jeunes autour de lui", répond l'ex-ministre Hervé Gaymard, membre de l'équipe Juppé, à propos de l'âge du capitaine. Il "s'en nourrit", confirme la sénatrice LR Fabienne Keller.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.

Soutenez FranceSoir dès 1€ >



PARTAGER CET ARTICLE :


Alain Juppé va rencontrer des membres de son comité de soutien ce samedi à Paris.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-