Alerte attentat - Application, sirènes, SMS: un rapport dénonce des systèmes inefficaces

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Alerte attentat - Application, sirènes, SMS: un rapport dénonce des systèmes inefficaces

Publié le 07/08/2017 à 12:48 - Mise à jour à 13:07
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le sénateur (LR) Jean-Pierre Vogel a rendu ce lundi un rapport sur les différents systèmes d'alerte en cas d'attentat. Conçus dans la précipitation, inefficaces, obsolètes ou inexistants, ils ne seraient pas efficaces selon ce document.

Les systèmes d'alerte en cas d'attentat ont montré des insuffisances à plusieurs reprises depuis plus d'un an, notamment lors de l'attentat de Nice du 14 juillet 2016. Un rapport du sénateur (LR) Jean-Pierre Vogel rendu public ce lundi 7 dénonce un système "obsolète" et "défaillant".

Le texte met notamment en cause l'application pour smartphone SAIP. Conçue pour alerter ses usagers en cas d'attentat, elle ne s'était déclenchée que plusieurs heures après les faits lors de l'attentat de Nice du 14 juillet 2016. Un raté qui pourrait être dû à la précipitation avec laquelle elle a été conçue, en cinq mois, note Le Monde. Le rapport met aussi en avant le fait que ses 900.000 usagers ne permettent pas d'assurer une diffusion efficace de l'information. Il faudrait pour cela qu'ils soient cinq millions selon Jean-Pierre Vogel.

L'envoie massif de SMS pourraient donc toucher d'avantage de personnes, même les tranches de population qui ne sont pas consommatrices d'applications. Un tel système serait à l'étude depuis 2011, mais il rencontre la réticence des opérateurs quant à son coût. Il représenterait selon le rapport "plusieurs dizaines de millions d'euros", pour l'adaptation des équipements mobiles.

Mais pour Jean-Pierre Vogel, des économies pourraient être réalisées sur l'ancien système d'alerte: la fameuse alarme qui sonne à midi le premier mercredi du mois. Ces sirènes," initialement installées pour répondre au risque de bombardement aérien pendant la guerre froide" ne sont "aujourd'hui quasiment jamais utilisées dans d'autres contextes que ceux des essais hebdomadaires", relève le sénateur.

Or 80% des 44,7 millions d'euros de budget prévus jusqu'en 2019 pour les systèmes d'alerte sont destinés à la modernisation de ce système. Un choix jugé "contestables" par le rapport. Notamment parce que "la plupart des Français" n'ont "aucune idée" de la réaction à avoir quand elles se déclenchent en dehors des tests. Outre les moyens d'alerte, la question de la formation des citoyens serait donc un enjeu afin de prévenir les conséquences d'un nouvel attentat. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


L'échec lors de l'attentat à Nice de l'application SAIP avait illustré l'impréparation des systèmes d'alerte en cas d'attaque.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-