Ivre, Jean-Vincent Placé en garde à vue pour outrage et insultes racistes

Ivre, Jean-Vincent Placé en garde à vue pour outrage et insultes racistes

Publié le 05/04/2018 à 08:39 - Mise à jour à 08:48
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Jean-Vincent Placé a été mis en garde à vue dans la nuit de mercredi à ce jeudi. L'ancien secrétaire d'Etat écologiste est accusé d'avoir importuné, voire agressé, une jeune femme dans un bar puis d'avoir insulté les policiers qui sont intervenus. Il était en état d'ivresse.

Après un ancien président, un ex-ministre en garde à vue. Jean-Vincent Placé, qui fut secrétaire d'Etat à la Réforme de l'Etat et à la Simplification de 2016 à 2017, a été interpellé dans la nuit de mercredi 4 à ce jeudi 5 à Paris. Il a passé sa nuit au poste.

Il était aux alentours de 2h du matin cette nuit lorsque la police a été appelée, rapportent Europe 1 et RTL. La raison: un homme ivre importunait des femmes dans un bar de la très festive rue Princesse, dans le 6e arrondissement de Paris. A leur arrivée, les agents ont découvert avec un peu d'étonnement un ancien secrétaire d'Etat visiblement ivre, selon les radios, et agité.

Avant l'intervention des policiers, l'ex-secrétaire d'Etat écologiste aurait, selon des témoignages, agrippé une jeune femme par le bras pour lui demander de danser pour lui, ou un ami qui l'accompagnait (les versions divergent). Celle-ci ayant refusé, il aurait insisté et proposé de l'argent contre cette "faveur". C'est en essuyant un nouveau refus qu'il aurait perdu le contrôle de lui et s'en serait pris à la jeune femme, obligeant la sécurité de l'établissement de nuit à appeler la police.

Jean-Vincent Placé a alors été interpellé et conduit au commissariat. C'est lors de cette arrestation qu'il aurait proféré des insultes, dont certaines à caractère raciste, contre les policiers de la Brigade anti-criminalité qui intervenaient. Au poste, le constat est sans appel: l'ex-ministre compte 1,16g d'alcool dans le sang.

Jean-Vincent Placé est accusé d'"outrage sur personne dépositaire de l'autorité publique, insulte a caractère raciale et violence sans incapacité commise sur l'empire de l'ivresse".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Jean-Vincent Placé aurait proféré des insultes, pour certaines à caractère raciste, contre des policiers et d'avoir agressé une jeune femme.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Politique




Commentaires

-