Nicolas Sarkozy en garde à vue (financement libyen de la campagne 2007)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Nicolas Sarkozy en garde à vue (financement libyen de la campagne 2007)

Publié le 20/03/2018 à 09:00 - Mise à jour à 09:02
© Geoffroy Van der Hasselt / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'ancien président Nicolas Sarkozy a été placé en garde à vue ce mardi 20 au matin par les juges d'instruction en charge de l'affaire dite du financement libyen présumé de sa campagne 2007.

La marche victorieuse vers l'Elysée de l'ex-chef de l'Etat pourrait avoir été entachée d'apport d'argent par le régime dictatorial de Mouammar Kadhafi selon les enquêteurs en charge de l'affaire. Une information judiciaire est ouverte depuis avril 2013 pour retracer l'origine de plusieurs millions d'euros. La garde à vue initiée ce mardi peut théoriquement se prolonger jusqu'à 48 heures, au terme desquelles l'ancien président de l'UMP pourrait être présenté à des juges en vue d'une possible mise en examen.

Il s'agit de la première garde à vue pour Nicolas Sarkozy dans ce dossier, mais l'ancien président a déjà été entendu sous ce régime notamment dans l'affaire dite "des écoutes". Ce dossier distinct concerne des accusations de "corruption active et trafic d'influence" de la part de l'ex-chef de l'Etat. Le Parquet national financier (PNF) a requis un renvoi en correctionnelle. 

Le sulfureux homme d'affaires libanais Ziad Takieddine avait affirmé en novembre 2016 avoir fait transiter près de 5 millions d'euros en liquide depuis Tripoli en Libye jusqu'à Paris entre 2006 et 2007. Cette forte somme d'argent aurait été remise à Claude Guéant, qui lui-même les a transmis à Nicolas Sarkozy alors ministre de l'Intérieur.

Des propos qui viennent confirmer ceux d'Abdallah Senoussi, ancien directeur des renseignements militaires du Guide suprême libyen, qui avait assuré en septembre 2012 (soit après la chute du régime de Tripoli): "Je lui ai remis directement des fonds pour la présidentielle (de 2007). Lors de ses entretiens avec le Guide, il a ensuite promis de tout entreprendre pour me blanchir dans l’affaire (du DC-10 d’UTA)".

A noter également que les carnets de l'ancien ministre de Pétrole de Kadhafi, Choukri Ghanem retrouvé noyé en 2012 dans des circonstances troubles à Vienne, faisaient mention de versements d'argent à destination de Nicolas Sarkozy.

Depuis plusieurs semaines, la justice française dispose, en outre, de nombreux documents saisis lors d’une perquisition menée en 2015 au domicile suisse d’Alexandre Djouhri, arrêté en janvier à l'aéroport d'Heathrow à Londres à la suite d'un mandat d'arrêt européen émis par la justice française. Jusqu'alors, celui qui aurait été un intermédiaire important dans ces transactions financières entre la Libye et Nicolas Sarkozy, avait réussi à se soustraire aux demandes de la justice et n'avait pas répondu à la convocation des enquêteurs français en septembre 2016.

> Plus d'informations dans quelques minutes ici avec France-Soir.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Nicolas Sarkozy quittant le Parquet national financier (PNF), en février 2016.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-