Alpes: Collomb annonce des renforts pour le contrôle aux frontières

Alpes: Collomb annonce des renforts pour le contrôle aux frontières

Publié le :

Lundi 23 Avril 2018 - 10:10

Mise à jour :

Lundi 23 Avril 2018 - 10:32
© FRANCOIS GUILLOT / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Des renforts "importants" de forces de l'ordre vont être envoyés pour faire respecter le contrôle des frontières dans les Hautes-Alpes, a annoncé dimanche soir le ministre de l'Intérieur. Le week-end a été marqué par des actions menées par pro et anti-migrants.

Le communiqué du ministre de l'Intérieur renvoie dos-à-dos les militants "d'utra-gauche" et "d'ultra-droite". Des renforts de forces de l'ordre vont être déployés dans les Hautes-Alpes, a annoncé dimanche 22 au soir la place Beauvau, afin de renforcer le contrôle aux frontières. Un déploiement de policiers et de gendarmes supplémentaires qui intervient après une opération de propagande réalisé au col de l'Echelle par le mouvement d'extrême droite Génération identitaire.

"Des renforts de police et de gendarmerie importants seront mis en place dès ce soir, en provenance des départements voisins, afin de prêter leur concours, avec la retenue nécessaire, aux forces déjà en place et s'assurer du respect absolu du contrôle des frontières", a affirmé le ministre de l'Intérieur dans un communiqué.

Voir - Les identitaires sur la route des migrants dans les Hautes-Alpes 

Samedi et dimanche matin, des militants de Génération Identitaire, un groupuscule d'extrême droite adepte des actions spectaculaires, ont bloqué le col de l’Échelle culminant à 1.762 mètres à six kilomètres de la frontière italienne et qu'ils considèrent comme un "point stratégique de passage des clandestins". Le ministre de l'Intérieur a dénoncé une "gesticulation, consistant à déployer des banderoles" mais tenue "sous l’étroite surveillance des forces de l'ordre". Une réaction pour le moins mesurée de la part de la Beauvau.

Lire aussi - Opération anti-migrants dans les Hautes-Alpes: les sociétés d'hélico se disent "flouées"

Le ministre de l'Intérieur a d'ailleurs condamné également la réaction de militants d'extrême gauche franco-italien qui ont franchi la frontière au col de Montgenèvre, avec une trentaine de migrants, en passant par les pistes de la station, donnant lieu à quelques "bousculades" avec les forces de l'ordre. Selon le ministre, "des violences ont été commises vis-à-vis des forces de l’ordre et un véhicule de la gendarmerie nationale a été dégradé".

Génération identitaire aura donc finalement obtenu le déploiement de force de l'ordre supplémentaire à la frontière franco-italienne. Dans le même temps, le projet de loi controversé sur l'asile et l'immigration défendu par Gérard Collomb a été adopté à l'Assemblée nationale.

Des policiers et des gendarmes seront déployés en renforts dans les Alpes.


Commentaires

-