L'ancien député Alain Marsaud quitte brusquement un plateau de BFMTV après un échange houleux

L'ancien député Alain Marsaud quitte brusquement un plateau de BFMTV après un échange houleux

Publié le :

Samedi 19 Août 2017 - 16:20

Mise à jour :

Samedi 19 Août 2017 - 16:32
©Capture d'écran
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Vendredi 18, sur le plateau de BFMTV, l'ancien magistrat et député Alain Marsaud a quitté en plein direct un plateau. Il venait de connaître un échange vif avec un autre journaliste sur la question des attentats en Espagne.

Nouveau "clash" télévisuel sur un plateau avec la tendance qui fait particulièrement le "buzz" dans les interviews politiques: le brusque départ en plein direct d'un invité, en l'occurrence Alain Marsaud, ancien député UMP/LR de la 10e circonscription des Français établis hors de France.

La scène se passe vendredi 18 dans la soirée sur le plateau de BFMTV alors que l'Espagne venait d'être frappée la veille par des attentats revendiqués par l'Etat islamique. Alain Marsaud, ancien magistrat, qui était le chef du service central de lutte antiterroriste du parquet de Paris dans les années 1980 était invité à répondre à une question sur l'importance de développer les capacités de renseignement en France.

Visiblement agacé, Alain Marsaud, sans répondre à la question, a tenu à faire voir son point de vue: "On n’a pas dit à un seul moment qu’il s’agissait de l’islamo-fascisme, que c’était l’islam intégriste qui motivait ce genre d’actions, comme si on avait peur de nommer l’ennemi (…) Que ce soient les journalistes dans ce pays comme nos responsables politiques, pas un seul en deux jours n’a dit qu’on était en présence d’attentats islamistes".

Or, sur le plateau, un autre invité n'a visiblement pas du tout apprécié cette remarque. Anthony Bellanger, chroniqueur sur France Inter et ancien chef des informations à Courrier International s'emporte: "Vous dites absolument n'importe quoi (…) D'une part, tout le monde sait que ce sont des attentats islamistes. Et deuxièmement, les journalistes ne sont pas là pour dire ce qu'ils pensent ou ce qu'ils veulent ou ce que vous voudriez. Ils sont tout à fait libres de faire leur travail qui est de dire les choses telles qu'elles sont, au fur et à mesure, selon ce qui est confirmé ou non par les agences de presse".

La remarque laisse Alain Marsaud silencieux quelques secondes, avant qu'il décide à se lever et à partir en tenant à le faire savoir: "Si c'est pour me traiter comme ça vous pouvez continuer sans moi".

(Voir ci-dessous la vidéo de la séquence du départ agacé d'Alain Marsaud)

Alain Marsaud rejoint donc la liste des invités d'émission politique quittant brusquement un direct après Nicolas Dupont-Aignan et Jean-Frédéric Poisson.

Alain Marsaud (à droite) quitte brusquement le plateau de BFMTV.


Commentaires

-