Appels à l'exclusion d'Agnès Thill (LREM) après un nouveau dérapage

Appels à l'exclusion d'Agnès Thill (LREM) après un nouveau dérapage

Publié le :

Jeudi 25 Avril 2019 - 07:38

Mise à jour :

Jeudi 25 Avril 2019 - 07:40
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Plusieurs membres de LREM ont appelé depuis mercredi 24 à l'exclusion de la députée Agnès Thill après plusieurs tweets évoquant la GPA et l'égalité entre les couples selon leur orientation sexuelle. Déjà mise en garde suite à de précédentes polémiques, la députée a parlé d'une mauvaise interprétation.

 

La sortie polémique de trop pour Agnès Thill? Plusieurs figures de La République en Marche demandent de manière plus ou moins équivoque l'exclusion de la députée, après un nouveau dérapage sur Twitter, alors que celle-ci avait déjà été mise en garde à plusieurs reprises par le parti.

Membre de la mission de l'Assemblée nationale sur les questions de bioéthique, Agnès Thill n'a jamais fait mystère de son engagement contre la GPA et l'extension de la PMA à toutes les femmes.

C'est cette fois pour son commentaire d'un article évoquant le "coming-out médiatique" du secrétaire d'Etat Gabriel Attal et son idée de recourir à une GPA "éthique" que la députée est pointée du doigt. "Au moins la couleur est annoncée", a-t-elle tweeté, en y ajoutant le hashtag "bioéthique".

A un internaute qui l'interpellait sur l'égalité de traitement, elle a répondu que "les couples homosexuels ou les femmes seules sont dans des situations différentes des couples hétérosexuels. Il n'y a pas d'égalité entre des situations différentes". Elle a depuis précisé s'appuyer sur une décision du Conseil d'Etat concernant le recours à la PMA par deux femmes, et que l'idée de "couleur annoncée" faisait référence à la GPA et non à l'homosexualité de Gabriel Attal.

Voir: PMA pour toutes: Agnès Thill persiste, "ça suffit" répond Griveaux

Plusieurs membres de LREM ont réagi à ces propos. Damien Adam a écrit au président du Groupe Gilles Le Gendre pour dénoncer des propos qui "heurtent (ses) convictions", et tendent "à introduire une hiérarchie entre les couples" selon leur orientation. Il a demandé que le cas d'Agnès Thill soit de nouveau examiné. Mounir Mahjoubi et Cédric Villani entre autres ont clairement demandé qu'elle quitte le groupe, que ce soit via une démission ou une exclusion. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a de son côté déclaré à l'adresse d'Agnès Thill: "Chacun de tes tweets t’éloigne de ce que nous sommes, de nous, mais pire, ils t’éloignent des valeurs que tu penses servir".

Beaucoup ont rappelé les précédents dérapages de la députée qui lui avaient valu des mises en garde de la part de LREM. Une première fois pour avoir évoqué l'existence d'un "puissant lobby LGBT" à l'Assemblée nationale, une deuxième fois en faisant un lien entre généralisation de la PMA et développement des écoles coraniques. Enfin elle avait été convoquée par les instances de son parti après avoir comparé la "souffrance des femmes seules" qui veulent bénéficier de la PMA à des "drogués".

Lire aussi:

La députée LREM Agnès Thill compare les femmes ayant recours à la PMA à des "droguées"

PMA et "écoles coraniques", LREM se désolidarise d'Agnès Thill

Plusieurs membres de LREM demandent l'excusion d'Agnès Thill.


Commentaires

-