Après avoir été écartée du gouvernement Philippe, Ségolène Royal se dit prête à collaborer pour le climat

Après avoir été écartée du gouvernement Philippe, Ségolène Royal se dit prête à collaborer pour le climat

Publié le :

Mardi 13 Juin 2017 - 16:21

Mise à jour :

Mardi 13 Juin 2017 - 16:33
© bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Ayant été prévenue au dernier moment par Emmanuel Macron de sa sortie du gouvernement, Ségolène Royal, contrariée, se dit maintenant prête à épauler le nouveau gouvernement dans le combat climatique.

Le changement de gouvernement n'a pas été de tout repos pour Ségolène Royal. Evincée par le président de la République lui-même quelques heures avant l'annonce de la composition du gouvernement Philippe, l'ex-ministre n'avait pas prévue cette décision."Je lui avais pourtant demandé de me prévenir si je ne restais pas au gouvernement, que je puisse alerter mes proches. C'est suffisamment dur. Il ne l'a fait qu'au dernier moment", indique-t-elle à Paris Match et rajoute sur BFMTV, "j’ai été la variable d’ajustement".

L'ancienne ministre de l'Ecologie se sent de nouveau prête à s'engager,"quand Emmanuel Macron m’a appelée, il m’a dit qu’il comptait sur moi pour continuer le combat climatique. (...) Je mettrai mes compétences au service du combat climatique et au service de ce gouvernement", promet-elle au micro de Jean-Jacques Bourdin ce mardi 13 au matin. Pour l'instant, Ségolène Royal a un plan en tête, créer l'ONG, du nom de son dernier ouvrage, Manifeste pour une justice climatique"j'ai senti qu'il y avait encore beaucoup de choses à faire" , précise-t-elle. 

Pour continuer la lutte climatique, Ségolène Royal a précisée qu'elle était "en discussion" avec les ministres Nicolas Hulot et Jean-Yves Le Drian en ce qui concerne son travail sur l'accord de Paris de la COP21. L'ancienne présidente de la région Poitou-Charentes a aussi annoncée qu'elle ne pensait pas redevenir ministre, et en a profité pour mettre en garde son successeur sur l'avenir du combat climatique,"il ne faut pas que la France perde le leadership climatique. Ca peut être très vite fait, la perte d'un leadership".

 

Evincée du nouveau gouvernement par Emmanuel Macron, Ségolène Royal se dit prête à collaborer pour la lutte climatique.


Commentaires

-