Armistice du 11 novembre: François Hollande rend hommage aux morts de la Première guerre mondiale

Morts pour la France

Armistice du 11 novembre: François Hollande rend hommage aux morts de la Première guerre mondiale

Publié le :

Mardi 11 Novembre 2014 - 13:17

Mise à jour :

Mercredi 12 Novembre 2014 - 09:03
François Hollande a participé ce mardi matin, sur les Champs-Elysées à Paris, aux cérémonies de commémoration de l'Armistice de 1918. Il devait ensuite se rendre, dans l'après-midi, dans le Pas-de-Calais pour inaugurer un vaste monument dédié à la mémoire des soldats de toutes nationalités tombés durant la Grande Guerre.
©Capture d'écran
PARTAGER :
-A +A

Bleuet accroché au revers de son manteau, François Hollande a commencé à célébrer les commémorations marquant l'anniversaire de l'Armistice de 1918, ce mardi 11 novembre au matin.

Vers 10h, le président de la République a démarré cette journée avec la remise, à l'Elysée, du prix du concours "Les petits artistes de la mémoire" organisé dans l'enseignement primaire. Ce sont des élèves de CM2 qui ont remporté le premier prix national grâce à un livret qu'ils ont réalisé sur le parcours du poilu Edmond Gabelin, arrière-grand-père d'une des élèves de la classe. Les enfants ont également écrit et interprété une chanson en mémoire de ce soldat de la Grande Guerre.

François Hollande a ensuite déposé une gerbe au pied de la statue de Georges Clemenceau, au bas des Champs-Elysées. Puis il a regagné le haut de la célèbre avenue pour aller raviver la flamme de la tombe du Soldat inconnu, sous l'Arc de Triomphe.

Sous le soleil, le chef de l'Etat a été plutôt bien accueilli, serrant de nombreuses mains et faisant même des selfies avec les spectateurs. Quelques huées éparses se sont toutefois fait entendre lorsque la voiture présidentielle a remonté les Champs-Elysées.

Par ailleurs, au dessus de Notre-Dame-de-Lorette (Pas-de-Calais), où devait se rendre le président dans l'après-midi, un petit avion tirant une banderole "Hollande démission" a été pris en chasse par deux hélicoptères de la police et de l'armée.

Sur le plateau de Notre-Dame-de-Lorette, qui abrite le plus grand mémorial militaire de France, François Hollande devait inaugurer un vaste monument en forme d'anneau dédié aux soldats de toutes nationalités morts durant le premier conflit mondial.

Cet anneau, symbole d'unité, est composé de 500 plaques d'acier où sont gravés les noms de 579.606 combattants français, allemands, britanniques… au total, une quarantaine de pays sont représentés.

Le Premier ministre Manuel Valls devait présider quant à lui la cérémonie à la clairière de Rethondes, près de Compiègne (Oise), où a été signé l'Armistice le 11 novembre 1918.

 

François Hollande à l'Arc de Triomphe, ce mardi 11 novembre.

Commentaires

-