Assuré du perchoir, Richard Ferrand s'excuse "de ne pas être une dame" (vidéo)

Première sortie

Assuré du perchoir, Richard Ferrand s'excuse "de ne pas être une dame" (vidéo)

Publié le :

Lundi 10 Septembre 2018 - 16:08

Mise à jour :

Lundi 10 Septembre 2018 - 16:59
Le poste de président de l'Assemblée nationale n'échoira toujours pas à une femme, Richard Ferrand étant assuré de l'obtenir. Interrogé ce lundi sur cet état de fait, le député s'est excusé "de ne pas être une dame".
© Christophe ARCHAMBAULT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Ce n'est pas encore officiel, mais Richard Ferrand est assuré de devenir le prochain président de l'Assemblée nationale. Et celui-ci a d'ores et déjà marqué les esprits avec une phrase quelque peu polémique.

En effet, si l'élection n'a pas été marquée du saut du suspens, la présence de trois femmes (puis deux suite au retrait de Yaël Braun-Pivet) parmi les candidats avait notamment orienté le débat sur la parité aux postes les plus prestigieux.

Le troisième personnage de l'Etat aurait donc pu pour la première fois être une femme. Interrogé sur ce plafond de verre, Richard Ferrand a balayé la question d'un: "Il y avait un choix entre quatre personnalités, deux femmes et deux hommes. Le choix s'est porté sur moi, vous m'excuserez de ne pas être une dame".

Voir: Choix de la stabilité, Ferrand désigné haut la main pour le perchoir

Richard Ferrand, qui venait de se défendre d'avoir été élu en temps que "chouchou" d'Emmanuel Macron, souhaitait probablement assurer que le fait qu'il soit un homme n'avait pas non plus motivé le vote des députés LREM, mais la tournure a rapidement suscité quelques haussements de sourcils et commentaires amusés ou scandalisés.

Le député du Finistère a recueilli 64,26% des suffrages à l'investiture des députés LREM, devant la présidente de la Commission du développement durable Barbara Pompili (29,21%), la députée de l'Isère Cendra Motin (5,15%) et celui du Tarn Philippe Folliot (1,37%).

En raison de la majorité absolue que détient le groupe LREM à l'Assemblée nationale (312 députés sur 577), M. Ferrand est quasiment assuré d'accéder au perchoir mercredi, en remplacement de François de Rugy, à l'issue d'un vote dans l'hémicycle programmé après la séance de questions au gouvernement.

Ephémère ministre de la cohésion des territoires "démissionné" en raison de l'affaire dite des Mutuelles de Bretagne, Richard Ferrand a été critiqué comme étant le candidat de l'Elysée dans une élection sans suspens. Et le ralliement de Yaël Braun-Pivet après moins de 48 heures de candidature n'avait pas vraiment remis en cause cette image d'homme du président.

Lire aussi:

Course au perchoir: Braun-Pivet retire sa candidature et rallie Ferrand

Le poste de président de l'Assemblée nationale n'a jamais été obtenu par une femme.

Commentaires

-