De Strasbourg à Lady Di: les gilets jaunes plus sensibles à la théorie du complot

De Strasbourg à Lady Di: les gilets jaunes plus sensibles à la théorie du complot

Publié le :

Lundi 11 Février 2019 - 09:11

Mise à jour :

Lundi 11 Février 2019 - 09:14
© Damien MEYER / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Selon un sondage Ifop dévoilé ce lundi 11 par franceinfo, les gilets jaunes seraient nettement plus sensibles que la moyenne nationale aux théories du complot, qu'il s'agisse de celles ayant plus ou moins de rapport avec leur mouvement que la mort de Lady Di ou le complot sioniste mondial.

Selon un sondage Ifop pour la fondation Jean-Jaurès et l'observatoire Conspiracy Watch dévoilé par franceinfo, les théories complotistes seraient nettement plus suivie parmi les gilets jaunes que par la moyenne de la population française. Une situation qui serait en partie due au rapport de ses membres avec la notion d'"élite" et avec ses composantes sociologiques.

Pour 10% des Français, l'attentat sur le marché de Noël de Strasbourg est "une manipulation du gouvernement pour détourner l'attention des Français et créer l'inquiétude en plein mouvement des gilets jaunes" selon ce sondage. Un chiffre déjà impressionnant qui monte à 23% parmi les sondés se réclamant des gilets jaunes. Ils ne sont que 48% à croire à la version officielle de l'acte commis par un sympathisant de l'Etat islamique.

Les doutes chez les gilets jaunes vont d'ailleurs bien au-delà de cet évènement qui avait un temps détourné l'attention du mouvement social. Ces personnes sont plus généralement davantage séduites par les théories du complot, même celles bien éloignées des revendication du mouvement.

Voir: Un gilet jaune a-t-il fait un tag antisémite sur un restaurant à Paris?

Les gilets jaunes sont ainsi deux fois plus nombreux (44%) que la moyenne à croire en un "complot sioniste à l'échelle mondiale" et 29% à croire que "les trainées blanches des avions sont composées de produits chimiques répandus délibérément pour des raisons tenues secrètes" (contre 15% dans l'ensemble de la population. Théorie du "grand remplacement" organisée "par les élites", trafic de drogue organisé par la CIA ou assassinat de Lady Di... pour chacun des exemples, les gilets jaunes sont surreprésentés.

Selon l'étude, cette situation serait due à une composante forte du mouvement. L'idée d'une lutte entre le peuple et les élites qui coïncide avec une défiance envers les versions "officielles" des choses. L'idée que ces élites politiques ou financières contrôlent le monde y serait donc plus facilement acceptée.

Le niveau d'études moins important en moyenne chez les gilets jaunes jouerait également selon ce sondage, puisque cette population serait moins formée à la détection des fake news. Les gilets jaunes utilisent d'ailleurs beaucoup les réseaux sociaux comme première source d'information (59%), alors que les contenus complotistes ou de désinformation n'y sont que peu filtrés.

Lire aussi:

Attentat de Strasbourg: le député du Bas-Rhin fustige les complotistes (vidéo)

Mahjoubi interpellé par le même "Gilet jaune" antisémite et complotiste qu'Apathie (video)

Marie Peltier: comment la mécanique complotiste gangrène le débat public

Les théories du complot ont plus de succès chez les gilets jaunes selon un sondage.

Commentaires

-