Attentats déjoués à Paris: la protection des lieux de culte chrétiens en question

Attentats déjoués à Paris: la protection des lieux de culte chrétiens en question

Publié le 22/04/2015 à 16:09 - Mise à jour à 17:23
©Google Street View
PARTAGER :

Auteur(s): MM

-A +A

La protection des lieux de cultes chrétiens s'invite dans le débat public suite aux révélations de Bernard Cazeneuve sur l'attentat déjoué dimanche 19 avril à Paris. Les églises ne bénéficiaient pas de protection supplémentaire après les attentats de janvier.

Suite aux attentats de janvier à Paris, les lieux de culte juifs, les rédactions des principaux médias français, et dans une moindre mesure les lieux de culte musulmans ont fait l'objet d'une intense protection policière et militaire dans le cadre du plan Vigipirate renforcé.

Toutefois, les lieux de cultes chrétiens (45.000 églises catholiques, 3.000 temples protestants et 1.800 églises évangélistes) ne font pas l'objet d'une protection très importante. Elles ne peuvent matériellement pas toutes être protégées par des militaires ou des forces de l'ordre et ont jusque-là été jugées comme moins prioritaires. Outre diverses profanations et actes de vandalismes sur des lieux de cultes et des cimetières chrétiens, il n'y avait pas de menaces concrètes.

Mais l'attentat déjoué dimanche 19 avril à Paris, qui semblait viser "une ou deux églises" de Villejuif, pourraient changer la donne.

"Nous n'avions pas été jusqu'ici directement visés", explique Mgr Michel Santier, évêque de Créteil. Néanmoins, "si cette menace s'avère importante, bien sûr il faudra qu'il y ait une protection, parce que s'il n'y a plus de sécurité pour les croyants de se rassembler dans leurs lieux de culte, c'est la liberté de conscience et la liberté de culte qui se trouvent menacées".

Pour Monseigneur Olivier Ribadeau-Dumas, porte-parole de la Conférence des évêques de France, "il n'y a pas lieu d'instaurer un climat de peur et de crainte aujourd'hui (…). Il y a  aujourd'hui plus de 200 lieux de culte catholique en France qui sont protégés (…) Je crois que ce qui est important, c'est que les uns et les autres dans les églises aient une vigilance, mais qu'en même temps nous gardions toujours ce climat d'accueil et de bienveillance vis à vis de tous ceux qui entrent dans les églises", a-t-il déclaré sur RTL.

Eduardo Rihan Cypel, secrétaire national du Parti socialiste chargé de la Défense, confiait ce mercredi matin sur Europe-1 au sujet de la sécurisation des lieux de culte qu'il convenait de "discuter avec les responsables de la communauté catholique". Et d'ajouter: "ça ne veut pas dire qu'il y aura forcément un Vigipirate".

Pour sa part, Bruno Beschizza, conseiller général UMP de Seine-Saint-Denis, estime que "le gouvernement devra répondre à la question de la protection des églises de France".

Dans le monde, les lieux de culte chrétiens sont régulièrement la cible d'attaques d'islamistes radicaux, c'est notamment le cas au Nigeria, où les chrétiens font face à la menace des attaques de Boko Haram, ou en Syrie et en Irak où les exactions de l'Etat islamique contre les minorités chrétiennes sont innombrables. 

 

Auteur(s): MM


PARTAGER CET ARTICLE :


Une église de Villejuif aurait pu faire l'objet d'un attentat.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-