Attentats de Paris et de Saint-Denis: un djihadiste avait prévenu sa sœur

Attentats de Paris et de Saint-Denis: un djihadiste avait prévenu sa sœur

Publié le :

Lundi 05 Août 2019 - 15:38

Mise à jour :

Lundi 05 Août 2019 - 16:45
© JOEL SAGET / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un djihadiste suisse avait prévenu sa sœur de l'éminence des attentats de Paris et de Saint-Denis le 13 novembre 2015. L'homme faisait partie des services secrets de l'Etat islamique, le tristement célèbre Amniyat. 

Il était au courant que des commandos de combattants de l'Etat islamique s'apprêtaient à semer la mort dans les rues de Paris et de Saint-Denis le 13 novembre 2015 au soir. Selon La Tribune de Genève, un djihadiste suisse, Damien G., avait prévenu sa sœur de l'éminence des attentats pour lui épargner d'être un éventuel dommage collatéral des tueries qui ont endeuillé la France.

Abu Suleiman al-Swissri, de sa kunya (nom de guerre), a envoyé à sa sœur un message depuis la Syrie où il se trouvait pour savoir si elle ne serait pas par hasard à Paris le 13 novembre, précise le quotidien suisse. Celle-ci lui répond par la négative. Le combattant de l'EI lui envoie alors un emoji en forme de bombe… ce qui semble attester que Damien G. était au courant des projets d'attentats de l'Etat islamique en France et qu'il possédait des détails sur le déroulement précis de l'opération.

Lire aussi – Un suspect des attentats de Paris parmi les bourreaux d'une victime jordanienne de l'EI

Le reportage suisse révèle qu'Abu Suleiman al-Swissri s'est rendu en Syrie en 2013 pour rejoindre Jabhat al-Nosra, la branche syrienne d'al-Qaïda à l'époque, avant d'intégrer l'Etat islamique. Au sein de l'organisation terroriste il a intégré l'Amniyat, le redoutable service de renseignements des djihadistes que l'on retrouve derrière l'organisation des attentats de Paris et de Saint-Denis. C'est dans cette structure que Damien G. a rencontré les djihadistes en charge des attaques terroristes en France.

"Pour les services occidentaux, c'est une nouvelle confirmation que la plupart des djihadistes français, belges, mais aussi suisses, et donc francophones, étaient regroupés dans la même structure", note le Point.

Abu Suleiman al-Swissri a été capturé par la coalition arabo-kurde des Forces démocratoiques syriennes en mars 2019 dans le nord de la Syrie.

Voir:

Abdeslam jugé à Bruxelles, première comparution d'un suspect-clé des attentats de Paris

Attentats de Paris: le gilet explosif de Salah Abdeslam ne marchait pas

Attentats de Paris et Bruxelles: le principal artificier sur une liste noire américaine

Un djihadiste suisse avait prévenu sa sœur de l'éminence des attentats de Paris et de Saint-Denis.


Commentaires

-