Attentats : policiers, gendarmes, militaires et réservistes en renfort sur le terrain

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Attentats : policiers, gendarmes, militaires et réservistes en renfort sur le terrain

Publié le 30/10/2020 à 15:26
© Valery HACHE / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Au lendemain de l’attentat de Nice, un Conseil de défense s’est tenu en fin de matinée à l’Elysée, au terme duquel les ministres de l’Intérieur, des Armées et des Affaires étrangères se sont exprimés.
 
Plus tôt sur RTL, Gérald Darmanin l’avait rappelé : 
 
« Nous sommes en guerre face à un ennemi qui est à la fois un ennemi intérieur et un ennemi extérieur (…) Nous ne sommes pas en guerre contre une religion mais contre une idéologie »
 
Mais comment riposter ?
 
Pour l’heure, la réponse tient en un renforcement des forces de l’ordre sur le terrain, et d’abord durant ce week-end de la Toussaint. 
 
A partir de lundi, 3500 gendarmes réservistes et 3500 policiers et gendarmes mobiles sont appelés en renfort sur tout le territoire français, et mis à la disposition des préfets. 120 policiers supplémentaires seront par ailleurs envoyés à Nice. 
 
Vigipirate renforcé
 
Le passage du plan Vigipirate au niveau « Alerte attentat » a été décrété par Emmanuel Macron dès jeudi. Il se traduira par des forces supplémentaires, cette fois de l’opération Sentinelle, donc de l’armée. 
 
Le nombre de militaires mobilisés sur le sol français passera ainsi de 3000 à 7000.
 
Au total donc, plus de 11000 hommes et femmes seront déployés pour assurer la sécurité des Français, notamment autour des lieux de culte et des établissements scolaires. 
 
A l’étranger aussi
 
De son côté, Jean-Yves Le Drian a appelé l’ensemble des ressortissants français vivant à l’étranger à la prudence (une alerte urgence attentat leur a été envoyée) et des instructions ont été données aux ambassades et consulats.
 
« La menace est partout (…) On passe vite de la haine virtuelle à la violence réelle »
 
Quant aux écoles françaises, elles ne rouvriront lundi qu’à la condition d’une « vigilance accrue », a précisé le ministre des Affaires étrangères. 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


A Nice et partout en France, des forces de l'ordre en renfort

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-