Augmentation du prix des cigarettes: 61% des Français approuvent la mesure

Augmentation du prix des cigarettes: 61% des Français approuvent la mesure

Publié le :

Mardi 17 Octobre 2017 - 11:38

Mise à jour :

Mardi 17 Octobre 2017 - 11:46
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

D'ici 2020, six augmentations successives du prix des cigarettes doit faire passer le paquet à 10 euros. Un sondage Odoxa pour le compte des "Échos" et de Radio Classique, et dévoilé ce mardi, révèle que 61% des Français interrogés approuvent cette augmentation.

Le prix du paquet de tabac augmentera six fois d'ici fin 2020 pour atteindre 10 euros, à commencer par une hausse de 35 centimes cette année, avait annoncé à la mi-septembre Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé, suscitant la grogne des industriels et buralistes.

Toutefois, selon un sondage Odoxa pour Les Echos et Radio Classique dévoilé ce mardi 17, plus de six Français sur dix (61%) sont favorables à cette mesure prise par le gouvernement d'Edouard Philippe. Le quotidien spécialisé dans l'économie précise d'ailleurs que les "avis favorables sont majoritaires toutes tendances politiques confondues, même s'il y a plus d'opposants catégoriques chez les sympathisants du FN (27 %)".

Malgré cette adhésion, les sondés affichent toutefois un important scepticisme quand à la baisse de la consommation de tabac en Franc. Ainsi, 65% des personnes interrogées estiment que cette hausse du prix n'aura pas d'impact sur le tabagisme des Français. En effet, pour 91% des sondés, cette augmentation de 43% du prix du tabac sur trois ans va pousser les fumeurs à acheter des cigarettes dans les pays frontaliers. Dans une proportion sensiblement égale, ils sont 88% à penser que la contrebande de cigarettes va se développer suite à cette mesure.

"Les Français, qui sont aux deux tiers non fumeurs, sont depuis longtemps favorables à l'augmentation du prix du paquet puisqu'ils ne paient pas eux-mêmes la hausse", a fait savoir aux Echos Gaël Sliman, le président d'Odoxa. Et d'ajouter: "Un tiers d'entre eux pensent que cela peut avoir un effet sur la santé publique, ce n'est pas nul. (...) Et puis nos concitoyens se disent que cela rapportera de l'argent à l'Etat, qui en a bien besoin".

> Sondage réalisé par Internet les 11 et 12 octobre 2017 auprès d'un échantillon de 992 personnes, selon la méthode des quotas.

Les sondés affichent toutefois un important scepticisme quand à la baisse de la consommation de tabac en Franc.

Commentaires

-