Aurélie Filippetti quitte "définitivement" le PS

Déjà menacée d'exclusion

Aurélie Filippetti quitte "définitivement" le PS

Publié le :

Jeudi 07 Décembre 2017 - 17:45

Mise à jour :

Jeudi 07 Décembre 2017 - 18:03
Visée par une procédure d'exclusion par la fédération de Moselle, Aurélie Filippetti a annoncé ce jeudi qu'elle quittait le Parti socialiste. Elle a choisi de se mettre en retrait de la vie politique pour se concentrer sur ses activités professionnelles.
© Eric FEFERBERG / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Elle tourne une page de onze ans. Aurélie Filippetti a annoncé ce jeudi 7 qu'elle quittait le Parti socialiste, auquel elle avait adhéré en 2006, et qu'elle se mettait en retrait de la vie politique par la même occasion.

"Je confirme que je quitte le PS. J’ai eu la preuve que ce parti ne fonctionne plus que comme un clan. Quant à la fédération de Moselle, elle est totalement corrompue. Je ne veux plus rien avoir à faire avec elle", a-t-elle expliqué au site Lorraine actu.

Celle qui a soutenu Benoît Hamon lors de la campagne présidentielle de 2017 a choisi de se mettre en retrait de la vie politique pour se concentrer sur ses activités professionnelles.

"Je suis actuellement en retrait de la vie politique de parti. Je suis professeure de littérature à Sciences Po Paris et à l’ESJ de Paris (une école de journalisme, NDLR). Je fais en revanche partie du mouvement européen DIEM 25 de Yanis Varoufakis (ex-ministre grec des Finances)", a également souligné l’ancienne députée de la 1re circonscription de Moselle battue dès le premier tour aux législatives de juin dernier par le Front national et La République en Marche.

Lire aussi: Filippetti, exclue du PS par la Fédération de Moselle, dépose un recours

A la mi-octobre, l'ancienne compagne d'Arnaud Montebourg avait dénoncé une purge politique au Parti socialiste. "J'ai l'impression qu'il y a vraiment un mouvement presque de purge politique avec ceux qui ont défendu une ligne plus à gauche" que celle du parti ces dernières années, avait-elle expliqué. Elle s'était vue signifier son exclusion du PS après son soutien à une liste socialiste dissidente lors des dernières sénatoriales.

Aurélie Filippetti a été ministre de la Culture de 2012 à 2014, dans les gouvernements de Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls. Elle l'a quitté en même temps qu'Arnaud Montebourg et Benoît Hamon en août 2014 avant de récupérer son siège de députée de Moselle. Elle a été battue au premier tour lors des législatives de 2017.

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Aurélie Filippetti a annoncé ce jeudi 7 qu'elle quittait le Parti socialiste.

Commentaires

-