Autoroutes: Ségolène Royal veut le gel des tarifs des péages en 2015

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Autoroutes: Ségolène Royal veut le gel des tarifs des péages en 2015

Publié le 16/12/2014 à 12:02 - Mise à jour le 17/12/2014 à 08:35
©Christian Hartmann/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): Pierre Plottu

-A +A

Ségolène Royal a annoncé ce mardi matin sur BFMTV qu'elle souhaitait que les tarifs autoroutiers "soient gelés en 2015 car ils ont trop augmenté".

Après Emmanuel Macron, début novembre, c'est au tour de Ségolène royal de dénoncer les tarifs des autoroutes françaises. "Je souhaite que les tarifs soient gelés en 2015 car ils ont trop augmenté", a ainsi déclaré la ministre de l'Ecologie sur BFMTV ce mardi matin.

"Les tarifs ont trop augmenté, par rapport au coût de la vie. Il faut donc rendre aux automobilistes un peu de justice et d'équité tarifaire", s'est-elle expliquée. Une prise de position qui intervient alors que les prix au péage devraient augmenter de 0,57% au 1er février 2015, comme prévu dans les contrats des concessions accordées.

Le 9 novembre dernier, c'était Emmanuel Macron qui plantait déjà ses banderilles. "C'est excessif et scandaleux, quand on sait ce que cela représente pour les Français", s'insurgeait le ministre de l'Economie, qui dénonçait une situation de "rente". Il annonçait également d'une nouvelle autorité chargée de "regarder chaque année les formules tarifaires pratiquées et (de) les rebaser".

Allant plus loin, Ségolène Royal "n'écarte pas l'hypothèse d'une résiliation des contrats de concession". Autrement dit, une renationalisation des autoroutes. Une opération qui pourrait coûter jusqu'à 20 milliards d'euros, selon un rapport parlementaire. Un chiffre à propos duquel la ministre invite à "se méfier", car "lancé pour faire peur".

"Les sociétés d'autoroute vont devoir faire un effort d'un milliard d'euros", a enfin annoncé la ministre de l'Ecologie, qui estime que faire des investissements dans les infrastructures était "dans leur intérêt".

Cette sortie de la ministre intervient alors qu'un rapport d'information sur la place des autoroutes dans les infrastructures de transport doit être remis mercredi 17. Selon BFMTV, elle a également entraîné la baisse des cotations boursières des titres Vinci et Eiffage, deux des principales sociétés concessionnaires.

 

Auteur(s): Pierre Plottu


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Segolène Royal: "les sociétés d'autoroute vont devoir faire un effort d'un milliard d'euros".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-