Bagneux: l'agresseur de la députée LREM Laurianne Rossi a reconnu puis regretté les faits

Bagneux: l'agresseur de la députée LREM Laurianne Rossi a reconnu puis regretté les faits

Publié le :

Lundi 31 Juillet 2017 - 10:51

Mise à jour :

Lundi 31 Juillet 2017 - 10:59
©Capture d'écran/YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Laurianne Rossi, députée LREM de la 11e circonscription des Hauts-de-Seine, a été agressée par un sexagénaire "hostile à Emmanuel Macron" dimanche sur le marché de Bagneux. Grâce à l'aide des militants, marchands et civils présents, l'individu a vite été appréhendé. Il a reconnu les faits et a expliqué "regretter son geste". Il sera jugé ce lundi après-midi en comparution immédiate.

Près de 24 heures après les faits, la stupeur est toujours de mise dans les rangs de La République en Marche. Laurianne Rossi, députée LREM de la 11e circonscription des Hauts-de-Seine et questeure à l'Assemblée nationale, a été agressée dimanche 30 au matin sur le marché de Bagneux alors qu'elle était en pleine opération de tractage avec d'autres militants de la majorité présidentielle.

Le suspect est un homme âgé de 63 ans selon L'Express et n'était pas connu des services de police jusqu'à présent. Comment en est-il venu à ce geste? L'élue de 33 ans, sonnée, a expliqué avoir entamé une conversation avec cet individu, qui ne semblait "pas agressif de prime abord" mais tenait des "propos véhéments" et "était clairement hostile à la politique du gouvernement et de la majorité". Mais les choses se sont visiblement rapidement envenimées puis que le sexagénaire l'a ensuite violemment frappée au niveau de la tempe avant de s'enfuir.

Des militants LREM et des marchands ont permis d'appréhender rapidement cette personne, qui a été interpellée et placée en garde à vue dans la foulée. Lors de son premier interrogatoire, l'agresseur a confié "regretter son geste qui s'inscrit selon lui dans un contexte de querelle politique" toujours d'après L'Express.

Il sera jugé dès ce lundi 31 après-midi en comparution immédiate pour "violences volontaires sur personne chargée d'une mission de service public et ayant entraîné une interruption totale de travail inférieure à huit jours". Un médecin a en effet prescrit trois jours d'ITT à Laurianne Rossi, qui, bien que choquée, va pouvoir très vite reprendre le chemin des marchés pour tracter aux côtés des militants LREM.

Agressée dimanche, Laurianne Rossi, députée LREM, s'est vue prescrire une période d'ITT de trois jours.


Commentaires

-