Baisse des actes racistes en France en 2017

Nuancé

Baisse des actes racistes en France en 2017

Publié le :

Jeudi 01 Février 2018 - 10:09

Mise à jour :

Jeudi 01 Février 2018 - 10:18
Les actes racistes, antisémites, antimusulmans et antichrétiens ont baissé en 2017 selon un communiqué du ministère de l'Intérieur publié mercredi. Ces faits malveillants ont diminué de 16% par rapport à l'année passée.
© ERIC PIERMONT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Au lendemain de l'agression d'un enfant de 8 ans portant une kippa à Sarcelles, dans le Val-d'Oise, le ministère de l'Intérieur a publié son bilan 2017 des actes racistes en France mercredi 31. Le communiqué annonce une baisse de ces faits malveillants par rapport à l'année précédente.

"Pour le ministre de l’Intérieur, ministre d’État, toutes ces actions constituent de véritables insultes à la République, qu’il nous faut sanctionner et continuer de combattre sans relâche. C’est ce à quoi l’ensemble des agents du ministère de l’Intérieur travaille chaque jour", a-t-il été souligné bien que globalement, les actes "racistes, antisémites, antimusulmans et antichrétiens" aient baissé de 16%.

A voir aussi: Agression antisémite - Sarcelles, du "vivre-ensemble" à la "rupture"

Point par point, les chiffres sont aussi majoritairement en baisse. Et ce sont les menaces à caractère antimusulman qui ont le plus largement diminué (-58,5%), viennent ensuite les menaces à caractère raciste (-17,36%) suivies de près par les menaces à caractère antisémite (-17,1%).

Mais la place Beauvau, dirigée par Gérard Collomb, a tout de même tenu à souligner que tous les chiffres recensés par le Service central du renseignement territorial (SCRT) de la Direction centrale de la sécurité publique (DCSP) n'étaient pas rous à la baisse.

Les violences antisémites notamment ont augmenté "de manière préoccupante" en passant de 77 faits en 2016 à 97 en 2017. Les violences antimusulmanes aussi ont connu une hausse de cinq faits en un an, pour atteindre 72 actions recensées en 2017.

A lire aussi: Sarcelles - deux adolescents agressent violemment un enfant de 8 ans portant une kippa

Enfin les violences racistes ont elles aussi connu une très légère hausse l'année passée: 84 faits en 2016 contre 85 en 2017.

En outre, les sépultures et lieux de cultes chrétiens et musulmans ont été moins visés qu'en 2016. Par contre les édifices religieux juifs ont été 22% plus touchés qu'en 2016. Des progrès sont encore donc à faire et le ministère de l'Intérieur "et l’ensemble du gouvernement restent pleinement mobilisés pour poursuivre leur lutte intransigeante contre le racisme et l’antisémitisme", assure le communiqué.

Globalement le nombre de menaces racistes a baissé en France en 2017 par rapport à l'année précédente.

Commentaires

-