Baisse du prix du permis: une annonce de Macron précipitée et "populiste"?

Baisse du prix du permis: une annonce de Macron précipitée et "populiste"?

Publié le :

Vendredi 09 Novembre 2018 - 17:04

Mise à jour :

Vendredi 09 Novembre 2018 - 17:37
© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP/Archives
PARTAGER :

Victor Lefebvre

-A +A

Emmanuel Macron a annoncé ce vendredi une baisse "drastique" du prix du permis de conduire en confiant le code à l'Education nationale. Une annonce qui étonne les représentants des auto-écoles. Annoncée alors que des discussions sont encore en cours au niveau parlementaire et que le prix du code ne représente qu'une faible part face au permis, cette mesure a déjà connu des critiques en "populisme".

"Quelle surprise!". La réaction de Yannick Jeannel, trésorier de l'UNPA-Education routière, premier syndicat des auto-écoles, semble montrer que l'annonce d'Emmanuel Macron concernant une baisse "drastique" du prix du permis n'était pas attendue par la profession. "Depuis un mois, il y a une mission parlementaire sur le dossier, nous avions été auditionnés, nous avions fait des propositions, et nous avons appris ça ce matin", explique-t-il ce vendredi 9 à France-Soir.

L'annonce a donc des aires de précipitation et de contre-feu, en pleine grogne contre la hausse du prix du carburant, même si l'idée n'est pas nouvelle dans la tête du président de la République. Celui-ci avait déjà proposé d'externaliser le code de la route auprès des lycées pour en baisser le coût lorsqu'il était encore ministre de l'Economie. Il n'a finalement attendu ni les conclusions de la mission parlementaire qui devaient être rendues en décembre, ni la présentation du projet de loi d'orientation des mobilités en Conseil des ministres, prévue pour fin novembre.

Voir: Macron annonce une "baisse drastique du coût du permis" de conduire

Pourtant les représentants des auto-écoles doutent déjà de l'aspect "drastique" de ces économies. Le code ne représente qu'une petite partie de ce prix.

Selon le rapport Gilbert de 2014, le prix du permis était estimé en moyenne à 1.600 euros. Les heures de conduite sont facturées environ "40 à 45 euros en moyenne" rappelle Yannick Jeannel. Les élèves doivent accomplir un minimum de 20 heures, mais en moyenne, ils en font plutôt 35. A en croire ces chiffres, le permis hors code représenterait donc vite 1.400 euros.

Un montant sur lequel l'Etat ne pourrait réellement intervenir qu'en jouant sur les 20% de TVA, ce qui ne semble pas à l'ordre du jour. Abaisser le seuil d'heures de conduite obligatoire avant l'examen sous les 20 actuelles pourrait également jouer, mais l'hypothèse n'a pas été évoquée à ce stade.

Un code gratuit ne réduirait donc pas "drastiquement" le prix du permis selon la profession. Sans détour, le président de l'Union nationale des indépendants de la conduite (Unic) Philippe Colombani a dénoncé une "annonce populiste destinée à montrer qu'il (Emmanuel Macron) agit pour le pouvoir d'achat, après les polémiques sur le gasoil".

Pour les syndicats, annoncer une telle mesure avant même le rapport de la mission parlementaire revient également à ignorer la question de l'impact d'un tel changement sur les questions de sécurité routière.

Lire aussi:

17 novembre: Mélenchon souhaite le succès du mouvement contre le prix de l'essence (vidéo)

Les auto-écoles "inquiètes" des annonces de Macron sur le permis de conduire

Permis de conduire: les délais d'attente réduits de 30 jours en moyenne

L'annonce d'Emmanuel Macron sur le permis de conduire intervient alors que les travaux parlementaires sont encore en cours et en pleine grogne sur le prix du carburant.


Commentaires

-