Benoît Hamon: des affaires de harcèlement sexuel autour de sa campagne

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Benoît Hamon: des affaires de harcèlement sexuel autour de sa campagne

Publié le 23/10/2017 à 13:01 - Mise à jour à 13:09
© bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

En pleine libération de la parole sur le harcèlement sexuel, notamment dans le monde politique, Benoît Hamon a révélé ce lundi que sa propre campagne avait connu de telles affaires. Il dit avoir encouragé les victimes à porter plainte.

Alors que l'affaire Weinstein a entraîné une libération de la parole des femmes victimes de harcèlement, d'agression sexuelle ou de viol notamment dans le monde politique, un nouveau témoignage illustrant l'ampleur du phénomène est venu ce lundi 23 de Benoît Hamon.

Le candidat malheureux du PS à l'élection présidentielle a en effet expliqué sur France Inter que de telles affaires lui avaient été révélées durant sa campagne."J'ai été, avant même l'affaire Weinstein, non pas témoin mais destinataire de témoignages de jeunes femmes qui ont été victimes de harcèlement, peut-être d'agressions sexuelles", a-t-il révélé, précisant que les faits dénoncés se seraient déroulés "dans le périmètre de notre campagne".

Face à cette situation, il dit avoir reçu les victimes présumées en compagnie d'un de ses proches, le député européen Guillaume Balas. "Nous leur avons proposé un avocat, encouragé à porter plainte", ce qui a été fait. "L'affaire est désormais en justice" a ajouté Benoît Hamon sans s'étaler sur les faits incriminés.

Et de juger que ces comportements "existent dans toute organisation régie par des rapports de pouvoir" et donc en politique. Depuis les révélations concernant le producteur hollywoodien Harvey Weinstein, plusieurs hommes politiques ont été accusés de harcèlement sexuel comme Jean Lassalle ou Christophe Arend. De nombreuses femmes ont également dénoncé un climat nauséabond et une certaine loi du silence dans ce milieu.

Une nouvelle loi contre le harcèlement et les violences sexuels est en cours d'étude et devrait voir le jour en 2018. Mais certains s'interrogent sur l'utilité de renforcer l'arsenal législatif quand la grande majorité des victimes ne porte pas plainte. Pour beaucoup, c'est donc de ce côté que les efforts sont à faire.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le harcèlement sexuel existe "dans toute organisation régie par des rapports de pouvoir", selon Benoît Hamon.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-