Benoît Hamon: le simulateur pour calculer son revenu universel, victime d'un bug, annonce des pertes financières

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Benoît Hamon: le simulateur pour calculer son revenu universel, victime d'un bug, annonce des pertes financières

Publié le 05/04/2017 à 10:40 - Mise à jour à 10:49
© Philippe LOPEZ / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Benoît Hamon peine déjà à faire décoller sa campagne, et il n’est visiblement pas aidé par la technique. Son simulateur de revenu universel, le point fort de son programme, a subi un bug et annonçait à certains utilisateurs qu'ils allaient perdre de l'argent.

Le candidat socialiste Benoît Hamon doit-il y voir le "signe indien"? Déjà affecté par son dépassement marqué dans les sondages par Jean-Luc Mélenchon, c'est un nouveau couac d'image qui vient de frapper celui qui pourrait ne finir, selon les prévisions, que cinquième du premier tour alors qu'il représente la majorité sortante…

Point fort (et atypique dans l'offre politique) de son programme: le revenu universel, soit la garantie pour les plus modestes et une bonne partie des classes moyennes d'obtenir un complément de revenu.

Pour rendre cette mesure, très décriée par son coût considérable, concrète pour l'opinion publique, les équipes du candidat ont mis en ligne un simulateur très simple pour calculer son complément mensuel (et annuel). Du moins pour ceux qui peuvent avoir droit au dispositif (moins d'1,9 fois le Smic, soit 2.800 euros bruts selon le candidat).

Problème: le site a connu un bug plutôt embarassant malgré sa conception pourtant très simple. En effet, ceux qui rentraient des salaires correspondant à la fourchette haute des bénéficiaires potentiels (plutôt au-dessus de 2.000 euros bruts) voyaient le site leur indiquer… qu'ils allaient se voir amputer d'une partie de leurs revenus! Le magazine Marianne en a fait l'expérience et a publié sur son site des résultats embarrassants: une personne gagnant 2.200 euros bruts et 295 euros d'allocations familiales se voyait expliquer qu'elle perdrait 7 euros par an, quand à une personne avec 2.500 euros bruts et trois enfants à charge se verrait ponctionner 301 euros par an.

Il n'en est évidemment rien dans le programme du candidat socialiste mais le problème a jeté un peu plus le discrédit sur une mesure décriée à gauche comme à droite et que le candidat n'a que très peu évoqué lors du débat du 4 avril. Le bug a depuis été corrigé, mais décrédébilise ce qui devait être la carte maîtresse de Benoît Hamon, dont on voit de plus en plus mal comment il pourrait renverser la trendance d'ici au 23 avril.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Benoît Hamon espérait beaucoup, politiquement, de son revenu universel, mais peine à l'imposer dans le débat.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-