Béziers: la crèche de Noël de Robert Ménard jugée (à nouveau) illégale

Béziers: la crèche de Noël de Robert Ménard jugée (à nouveau) illégale

Publié le :

Lundi 18 Décembre 2017 - 18:20

Mise à jour :

Lundi 18 Décembre 2017 - 18:40
©FaceMePls/Flickr
PARTAGER :
-A +A

La justice administrative a enjoint ce lundi la mairie de Bézier de retirer la crèche installée dans l'hôtel de ville. Outre l'absence de circonstances particulières qui auraient pu autoriser cette installation, le juge a retenu la volonté de Robert Ménard "de ne pas tenir compte des décisions de justice", prononcées en 2016 sur le même sujet.

La crèche installée par Robert Ménard dans la mairie de Béziers est illégale. Le juge des référés du tribunal administratif de Montpellier a enjoint ce lundi 18 la ville de la retirer sous astreinte de 2.000 euros par jour de retard.

Le préfet avait saisi la justice le 8 décembre dernier, alors que Robert Ménard avait une nouvelle fois procédé à cette installation polémique. Et, le juge administratif a pu se contenter de répéter la jurisprudence établie l'année précédente par le Conseil d'Etat, pour régler ce qui devient un marronnier politico-judiciaire.

En effet, contrairement à son collègue de polémique Laurent Wauquiez -qui a joué cette année la carte de "l'exposition" pour installer ses crèches-, Robert Ménard n'a pas cherché de nouvelle raison pour justifier cette décision. Il a même clairement revendiqué une prise de position pour que les crèches soient autorisées dans les mairies.

Voir: Crèche de Noël: Wauquiez contourne l'interdiction, pas la polémique

La décision évoque ainsi "la page de garde du journal de la commune de Béziers daté du 1er décembre 2017, qui comporte, en caractères majuscules, la mention +touche pas à ma crèche!+, (et) l’éditorial dudit journal" (source TA de Montpellier). Le journal présentait notamment l'installation comme "la crèche la plus attendue de France" qui "rend fou les groupuscules et les associations qui détestent nos traditions".

Le jugement fait également remarquer que Robert Ménard, lors du discours d'inauguration, "a manifesté clairement sa volonté de ne pas tenir compte des décisions de justice relatives à l’installation des crèches de Noël dans les bâtiments publics".

En novembre 2016, le Conseil d'Etat avait tranché en autorisant la présence d'une crèche dans un lieu public uniquement si celle-ci revêt "un caractère culturel, artistique ou festif".

Lire aussi: Affiches polémiques à Béziers: Rossignol dénonce Ménard le "récidiviste"

"On se réserve le droit de faire appel, mais on va appliquer cette décision à la lettre: on enlève la crèche du hall et on va l'installer juste à côté. Elle est expulsée, on va lui trouver refuge", a déclaré Robert Ménard à l'AFP. Dans les faits, la crèche va être exposée jusqu'à Noël à une adresse voisine de l'hôtel de ville, un bâtiment municipal qui sert à des réceptions, ont précisé les services de la mairie.

La justice administrative a enjoint le maire de Béziers Robert Ménard de retirer la crèche de la mairie (illustration).


Commentaires

-