Bientôt des petits déjeuners obligatoires et gratuits à l'école?

Bientôt des petits déjeuners obligatoires et gratuits à l'école?

Publié le :

Jeudi 15 Mars 2018 - 15:46

Mise à jour :

Jeudi 15 Mars 2018 - 15:58
© Thierry Zoccolan / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le député LREM Olivier Véran a remis ce jeudi à la ministre de la Santé un rapport préconisant d'instaurer des petits déjeuners gratuits dans les écoles. Cela afin de lutter contre les discriminations liées à la pauvreté et à favoriser l'attention des élèves.

Un rapport de la Commission des affaires sociales de l'Assemblée remis ce jeudi 15 à la ministre de la Santé indique qu'en moyenne trois élèves par classe arrivent à l'école sans avoir mangé au préalable. Le rapporteur Olivier Véran (LREM) préconise donc que soit proposé par les établissements un petit déjeuner gratuit dès la rentrée prochaine.

Une mesure censée avoir un rôle sanitaire mais aussi social et éducatif pour le député, en permettant à tous les enfants quel que soit leur niveau de vie de pouvoir manger le matin et ainsi être plus attentifs à l'école.

Lire aussi: Petit déjeuner - il y a trop de sucres dans certaines céréales pour enfants

Olivier Véran a évoqué ce jeudi sur RMC des études anglo-saxonne qui montre que lorsque l'on "met à disposition des enfants un petit déjeuner à l'école, ils gagnent jusqu'à deux mois d'apprentissage par an sur les maths et les lettres". Neurologue avant d'être député, il y oppose la "nervosité, l'anxiété et les troubles de l'apprentissage" que peuvent causer l'absence de petit déjeuner.

"On sait aussi qu'il y a un risque beaucoup plus important que les enfants arrive le ventre vide à l'école lorsqu'ils vivent dans la pauvreté", ajoute-t-il. Ce petit déjeuner en classe pourrait également être pour Olivier Véran un moment "d'échange avec les enseignants" sur divers sujets.

Coût de la mesure selon le député? Dix millions d'euros débloqués dans un fond qui permettra d'octroyer entre 2.000 et 5.000 euros par école. "Cela permettrait aussi de développer des circuits courts et d'avoir du bio à l'école", ajoute celui qui souhaiterait également voir débloquer 17 millions d'euros supplémentaires pour que les communes qui ne le font pas encore puissent appliquer le tarif social pour la cantine le midi.

Trois enfants par classe en moyenne arriveraient à l'école sans avoir pris de petit déjeuner.

Commentaires

-