Brexit: François Hollande va recevoir les dirigeants politiques français

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Brexit: François Hollande va recevoir les dirigeants politiques français

Publié le 25/06/2016 à 10:16
©Stéphane de Sakutin/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Après le choc du Brexit, François Hollande va recevoir les dirigeants des principales formations politiques pour préparer les futures échéances européennes.

François Hollande, qui promet des initiatives après le "choix douloureux" du Brexit, reçoit samedi après-midi à l'Elysée l'ensemble des dirigeants de partis, dont Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen, pour préparer les futures échéances européennes.

"L'Europe est soumise à une épreuve et il est normal que le président de la République consulte les forces politiques représentées au Parlement français et européen", explique-t-on à l'Elysée.

Il s'agira de "les écouter et de préparer les initiatives que la France sera appelée à prendre avec ses partenaires à la suite du scrutin britannique", explique-t-on de même source.

Avant cette séquence franco-française, le chef de l'Etat recevra en début de matinée le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon qui a souhaité vendredi qu'en dépit du Brexit, l'Union européenne "continue d'être un partenaire solide" des Nations unies sur les questions humanitaires, la paix et la sécurité, "y compris les migrations".

Puis il s'envolera pour un saut de puce à Colmar où il s'exprimera devant le Congrès de l’Union nationale des associations familiales (Unaf).

De retour à Paris, il entamera à 14H00 le marathon de ses rencontres avec les dirigeants politiques français qui se succèderont toutes les demi-heures dans son bureau, comme cela avait été le cas après les attentats de janvier et novembre 2015.

Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis ouvrira le bal, suivi de Nicolas Sarkozy (Les Républicains), Jean-Luc Mélenchon (Parti de Gauche), Marine Le Pen (Front national), Jean-Christophe Lagarde (UDI), Sylvia Pinel (Radicaux de gauche), David Cormand (EELV), Pierre Laurent (PCF) et Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France). François Bayrou pour le MoDem refermera cette série de rencontres à 18H30.

La journée du chef de l'Etat s'achèvera avec un "dîner informel" avec le chef du gouvernement italien Matteo Renzi à l'Elysée.

Après un Conseil des ministres extraordinaire, François Hollande a déjà reçu vendredi les présidents du Sénat Gérard Larcher (LR) et de l'Assemblée nationale (Claude Bartolone) qui ont annoncé des débats sans vote mardi au sein des deux chambres du Parlement.

Dans une allocution solennelle, le chef de l'Etat français a appelé à un "sursaut" européen pour parer le "choix douloureux" des Britanniques qui ont décidé par référendum de claquer la porte de l'Union européenne.

François Hollande a tenté de placer la France au coeur d'un renouveau européen, assurant qu'elle serait "à l'initiative" pour faire face à une situation qu'il regrette "profondément" et qui met "gravement l'Europe à l'épreuve".

"L'Europe ne peut plus faire comme avant", a souligné le chef de l'Etat qui l'appelle désormais à "se concentrer sur l'essentiel", une feuille de route dont les têtes de chapitre seraient "l'investissement pour la croissance et pour l'emploi", l'"harmonisation fiscale et sociale" ainsi que "le renforcement de la zone euro et de sa gouvernance démocratique".

L'UE, a-t-il insisté, doit "porter les projets et non pas se perdre en procédures" et "être comprise et contrôlée par ses citoyens".

Dans l'immédiat cependant, a observé le président de la République alors que les bourses européennes dévissaient, il s'agit d'"apporter les réponses nécessaires pour maîtriser les risques économiques et financiers".

Ferme à l'égard de Londres, il a prévenu que "les procédures prévues par les traités" pour la sortie de l'UE seraient "rapidement appliquées" comme "c'est la règle et la conséquence" même si la France continuera de "travailler avec ce grand pays ami".

François Hollande sera lundi à Berlin pour y retrouver la chancelière allemande Angela Merkel, Matteo Renzi et le président du Conseil européen Donald Tusk. Puis il participera mardi et mercredi à un sommet européen post-Brexit prévu de longue date. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Le chef de l'Etat a aussi appelé à un "sursaut européen".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-