La ministre de la Santé Brigitte Bourguignon démissionne après sa défaite aux législatives

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 21 juin 2022 - 18:40
Image
Brigitte Bourguignon, à la sortie du Conseil des ministres, le 8 juin 2022
Crédits
F. Froger / Z9, pour FranceSoir
Brigitte Bourguignon, à la sortie du Conseil des ministres, le 8 juin 2022.
F. Froger / Z9, pour FranceSoir

Au lendemain de sa défaite dans la 6e circonscription du Pas-de-Calais, Brigitte Bourguignon, la ministre de la Santé et de la Prévention, a confirmé qu’elle allait quitter le gouvernement. Comme le veut la tradition, qu'Emmanuel Macron a souhaité faire perdurer, les ministres candidats aux législatives qui ne sont pas élus doivent en effet démissionner.

« Hier, à une très courte majorité, les électeurs de la 6e circonscription du Pas-de-Calais ont fait le choix d’élire la candidate du Rassemblement national, a-t-elle notamment développé dans une succession de tweets. Je prends acte de ce résultat et veux remercier l’ensemble des personnes qui m’ont soutenue au cours de cette campagne. »

« Je quitterai le gouvernement et mes fonctions »

Ce dimanche, Brigitte Bourguignon a été battue avec 49,94 % des voix, par sa rivale du Rassemblement national, Christine Engrand (67 ans), directrice commerciale d’un organisme de formation.

« Je veux remercier le président de la République et la Première ministre pour leur confiance », a commencé la femme politique sur Twitter, avant de poursuivre en ces termes : « Compte tenu de ce résultat, je quitterai le gouvernement et mes fonctions de ministre de la Santé et de la Prévention. »

La ministre a ensuite assuré avoir « une pensée particulière pour [ses] concitoyens », ainsi que pour les « femmes et hommes qui travaillent sans relâche au service de la santé des Français ».

Parmi les quinze ministres dont le mandat était en jeu, Brigitte Bourguignon figure dans la liste des trois candidats battus, aux côtés d’Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique, candidate dans la 6e circonscription de l’Essonne face à Jérôme Guedj (Nupes), qui a réuni autour de 53 % des voix, et de Justine Benin, secrétaire d’État chargée de la Mer, qui briguait un deuxième mandat dans la 2e circonscription de Guadeloupe face à Christian Baptiste, candidat divers gauche soutenu par la Nupes, crédité de 58,65 % des voix. Une douche froide pour le gouvernement d’Elisabeth Borne, qui a elle-même présenté sa démission à Emmanuel Macron le mardi 21 juin, mais que le président a refusé.

La défaite sur le fil de Brigitte Bourguignon, devancée de 56 voix, laisse donc le ministère de la Santé sans pilote, alors que le secteur figure parmi les « urgences » du gouvernement. Son bref passage lui aura seulement laissé le temps d'annoncer de « premières mesures » (heures supplémentaires payées double, élèves infirmiers « immédiatement » employables) afin de juguler la pénurie de soignants à l'hôpital, avant un été « difficile » de son propre aveu.

Lire aussi : Législatives: abstention historique, poussée des gauches, une majorité présidentielle relative?

Hors de la catégorie des ministres, plusieurs figures emblématiques de la majorité présidentielle se sont également avouées vaincues. Candidat à un troisième mandat, le président du groupe LREM à l’Assemblée nationale, Christophe Castaner, a été battu dans les Alpes-de-Haute-Provence. C’est Léo Walter, le candidat de la Nupes, qui l’emporte avec un petit 51,49 % des voix.

Le président de l’Assemblée nationale (LREM), Richard Ferrand, a lui aussi reconnu sa défaite dans la 6e circonscription du Finistère face à Mélanie Thomin de la Nupes. « Je viens de prendre acte des résultats […] et j’adresse mes félicitations à celle qui l’a emporté ce soir et lui souhaite mes vœux de pleins succès », a-t-il déclaré.

À LIRE AUSSI

Image
Brigitte Bourguignon, à la sortie du Conseil des ministres, le 8 juin 2022
Brigitte Bourguignon en campagne: est-ce judicieux de s’appuyer sur "la crise covid, meurtrière pour nos aînés"?
TRIBUNE — Brigitte Bourguignon, l’actuelle ministre de la Santé et de la Prévention, est en campagne électorale pour les législatives 2022. Auparavant, elle a été mini...
17 juin 2022 - 17:16
Opinions
Image
La psychologie d'Emmanuel Macron
"Leader affaibli" et "France ingouvernable", la presse étrangère commente les législatives
"La France est entrée en terre inconnue". Peu après le résultat des élections législatives du 19 juin, la presse internationale a pointé la défaite "cuisante" d’Emmanu...
21 juin 2022 - 16:50
Politique
Image
L'Assemblée nationale, à Paris (7ème arrondissement)
Législatives: pas de majorité absolue pour Emmanuel Macron, la NUPES perd son pari, score historique pour le RN
Séisme politique en forme de désaveu pour Emmanuel Macron, avec une configuration inédite sous la Vème République : pas de majorité absolue pour le parti présidentiel ...
19 juin 2022 - 19:30
Politique
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don