Bruno Le Maire "fier" des huées des anti-mariage gay

Bruno Le Maire "fier" des huées des anti-mariage gay

Publié le :

Lundi 20 Juillet 2015 - 07:35

Mise à jour :

Lundi 20 Juillet 2015 - 07:37
©Capture d'écran Twitter @Nicolas Sarkozy
PARTAGER :

Pierre Plottu

-A +A

Bruno Le Maire se dit "fier" d'avoir été hué par des militants anti-mariage pour tous pour avoir refusé de prôner l'abrogation de la loi Taubira. Contrairement à Nicolas Sarkozy qu'il vise implicitement, sans le nommer, en dénonçant "ceux qui renoncent à leurs idées pour plaire à la foule".

Lui n'a pas tourné sa veste. Voilà en substance le message délivré dimanche 19 par Bruno Le Maire dans les colonnes du JDD. Dans le viseur du député de l'Eure et candidat à la primaire de la droite en vue de la présidentielle de 2017: Nicolas Sarkozy qui avait lâché, sous les sifflets des militants de Sens Commun, le mot "abrogation" à propos de la loi sur le mariage pour tous alors même qu'il prônait jusque là la "réécriture" du texte en novembre dernier. 

"Lors de ce meeting, j'ai ressenti de la fierté quand j'ai été hué pour mes convictions", a-t-il ainsi confié, se disant même "reconnaissant (vis-à-vis des) gens qui (l’ont) hué". "Oui, je crois au mariage homosexuel; oui, je crois que l’amour homosexuel vaut l’amour hétérosexuel. Il faut avoir conscience que nos combats dépassent notre personne".

L'évocation d'un souvenir qui est surtout l'occasion de distribuer un tacle appuyé à Nicolas Sarkozy, qu'il n'a pas besoin de nommer quand il se dit "impitoyable avec ceux qui renoncent à leurs idées pour plaire à la foule et faire taire quelques sifflets". Non, lui n'a pas reculé face à la foule, contrairement au président du parti Les Républicains, alors encore l'UMP, qui avait été copieusement hué par la foule du même meeting lorsqu'il a évoqué une "réécriture" de la loi Taubira. Avant de finalement lâcher le terme "d'abrogation", semble-t-il sous la pression de la salle. 

Bruno Le Maire est donc "reconnaissant", car "cela (lui) a permis d’éprouver (ses) convictions et de vivre ces moments forts où l’on coïncide avec soi-même".

 

"Oui, je crois au mariage homosexuel; oui, je crois que l’amour homosexuel vaut l’amour hétérosexuel", a déclaré le député de l'Eure.

Commentaires

-