Crête sur la tête et col roulé: Emmanuelle Cosse en lycéenne révoltée… c'était en 1990

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Crête sur la tête et col roulé: Emmanuelle Cosse en lycéenne révoltée… c'était en 1990

Publié le 15/04/2017 à 14:37 - Mise à jour à 14:40
©Isa Hardin/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Dans les années 90, le "Club Dorothée" donnait régulièrement la parole aux jeunes. Un jour, après un ras-le-bol général face aux conditions d'enseignement et à l'insécurité grandissante, les lycéens ont pu s'exprimer sur le plateau. Parmi eux se trouvait Emmanuelle Cosse, aujourd'hui ministre du Logement.

Elle n'était qu'une jeune lycéenne, qui rêvait peut-être de faire de la politique mais en était encore loin. Elle était cependant déjà très engagée. En 1990, Emmanuelle Cosse, actuelle ministre du Logement, est descendue dans la rue comme des milliers de lycéens pour protester contre les conditions d'enseignement qui se détérioraient et les violences qui ne cessaient d'augmenter aux seins des établissements scolaires. Et un jour d'octobre de cette année-là, elle a même été invitée avec plusieurs camarades sur le plateau du Club Dorothée, émission culte de l'époque qui donnait régulièrement la parole aux jeunes.

Coiffée d'un bonnet coloré, d'une crête aujourd'hui démodée et vêtue d'un pull à col roulé kaki, avec une doudoune sans manche noire, Emmanuelle Cosse version nineties était donc venue parler des "gros problèmes dans les lycées". Au micro de Jacky, un des chroniqueurs, elle avait revendiqué son droit d'expression: "Les locaux sont dans un état pitoyable, on n'a pas assez de profs, pas assez de pions, pas d'infirmières, des classes de 40 élèves. C'est impossible d'étudier. On n'a aucun droit d'expression, on est toujours censurés".

Si l'on en parle en ce samedi 15, c'est parce que le compte Twitter "Génération Club Dorothée" a ressorti ce matin même une vidéo d'archives, que l'on peut qualifier de dossier pour la ministre du Logement. Mais cette dernière n'a exprimé aucune honte en (re)voyant la vidéo. Au contraire, ça l'a semble-t-il plutôt amusée d'après le message qu'elle a posté en retour (voir ci-dessous son tweet).

Pour rappel, ce jour-là Emmanuelle Cosse avait appelé à manifester devant l'Assemblée nationale le 12 novembre qui suivait, quand le budget pour l'Education devait être voté. Alors qu'en 2017, c'est dans et non devant l'Assemblée nationale qu'on la voit le plus souvent.

(Voir ci-dessous le passage d'Emmanuelle Cosse dans le +Club Dorothée+)

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Quand elle était lycéenne, Emmanuelle Cosse ne pensait sans doute pas qu'elle s'habillerait en tailleur pour aller à l'Assemblée nationale en tant que ministre du Logement plus tard.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-