Cahuzac: un compte en Suisse pour financer les rocardiens, admet-il à la barre

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Cahuzac: un compte en Suisse pour financer les rocardiens, admet-il à la barre

Publié le 05/09/2016 à 18:05
©Benoît Tessier/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Au premier jour de son procès pour fraude fiscal, Jérôme Cahuzac a déclaré que son premier compte ouvert en Suisse, en 1992, avait pour but de fiancer une éventuelle campagne présidentielle de Michel Rocard en 1995, qui n'aura jamais lieu.

L'ex-ministre du Budget Jérôme Cahuzac a déclaré lundi que son premier compte ouvert en Suisse en 1992 était destiné "au financement d'activités politiques" au profit de l'ex-Premier ministre socialiste Michel Rocard.

"J'ai demandé à Philippe Péninque d'ouvrir un compte en Suisse en 1992 (...). Ce compte, c'est du financement d'activités politiques pour un homme dont j'espérais qu'il aurait un destin politique national", a révélé, au premier jour de son procès pour fraude fiscale, l'ancien élu socialiste, précisant qu'il s'agissait d'un financement pour Michel Rocard.

"Je suis certain que Michel Rocard ignorait tout" de ce financement occulte, a-t-il ajouté, refusant de donner le nom de ses interlocuteurs au sein de l'équipe de l'ancien Premier ministre. Michel Rocard est décédé le 2 juillet dernier à l'âge de 85 ans.

En mai 1991, Jérôme Cahuzac venait de quitter le cabinet du ministre de la Santé Claude Evin. Il débute alors ses activités de chirurgien esthétique tout en menant des activités de conseil et en s'engageant politiquement "auprès de l'équipe Rocard".

Cet argent devait "servir à financer la campagne de 1995, on espérait que Rocard se présenterait" à la présidentielle.

A l'époque, le financement des partis politiques avait commencé à être régulé en France. "Il m'est dit que la seule façon d'aider ne peut être que de façon occulte et parallèle. Il m'est dit: pourquoi pas, mais pas en France. J'avais compris. Je vais voir certains responsables de laboratoires" pour solliciter des financements, "certains refusent, certains acceptent", a raconté l'ancien ministre.

Jérôme Cahuzac a précisé que "deux versements des laboratoires Pfizer" avaient été effectués en 1993 sur ce compte ouvert en Suisse par l'avocat Philippe Péninque, proche de l'extrême droite et rencontré via la famille de son épouse Patricia. "L'argent ne pouvait pas venir des comptes officiels du laboratoire", a-t-il ajouté. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Jérôme Cahuzac a ouvert ce premier compte en Suisse en 1992.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-