Cazeneuve n'exclut pas de "prolonger l'état d'urgence si besoin"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Cazeneuve n'exclut pas de "prolonger l'état d'urgence si besoin"

Publié le 27/11/2015 à 08:41 - Mise à jour à 08:45
©Capture d'écran Daylimotion/LCP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Invité de l'émission "Des paroles et des actes" sur France-2, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve est venu défendre la mise en place de l'état d'urgence en France après les attentats terroristes de Paris du 13 novembre dernier et n'exclut pas de prolonger au-delà du 26 février cet état d'exception.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve n'a pas exclu jeudi 26 au soir une prolongation de l'état d'urgence en France au-delà de trois mois si les menaces terroristes le nécessitent.

"Si dans trois mois les informations dont nous disposons sont telles qu'aujourd'hui, nous réunirons le Parlement comme nous l'avons fait pour prolonger l'état d'urgence", a affirmé le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve lors de l'émission Des paroles et des actes sur France-2.

"La seule information dont nous avons disposé concernant le mouvement de ces terroristes nous est parvenue au lendemain des attentats, de la part d'un service étranger hors Union européenne", a expliqué le locataire de la Place Beauvau. Canal+, dans son émission Le Petit Journal, indiquait ainsi jeudi soir que les services français de renseignements extérieurs (DGSE) avaient intercepté le 12 novembre un appel d'Hasna Ait Boulahcen vers un correspondant en Syrie à qui elle confiait son intention de commettre un attentat en France. Cette information n'est "pas vraie", "c'est faux", a dit Bernard Cazeneuve sur France-2.

De son côté, le Défenseur des droits Jacques Toubon a annoncé jeudi qu'il mobilisait ses 400 délégués territoriaux pour examiner "toutes les réclamations relatives aux problèmes liés à la mise en œuvre des mesures prises en vertu de la législation sur l’état d’urgence". "Le Défenseur des droits transmettra les informations ainsi recueillies à l’Assemblée nationale et au Sénat afin de contribuer à les éclairer dans le cadre de leur mission de suivi", a-t-il indiqué dans un communiqué.

Au 24 novembre, plus de 1.233 perquisitions administratives avaient été menées dans le cadre de l'état d'urgence, prolongé par un vote parlementaire jusqu'au 26 février prochain, conduisant à 165 interpellations et à l'assignation à résidence de 266 personnes. Quelque 230 armes ont notamment été saisies.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Bernard Cazeneuve n'a pas exclu jeudi 26 au soir une prolongation de l'état d'urgence en France.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-