Ces logements haut de gamme gratuits pour les fonctionnaires de l'Assemblée nationale

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 22 janvier 2018 - 15:44
Image
La présidente de la commission des Lois de l'Assemblée, Yaël Braun-Pivet (REM), a critiqué mercredi
Crédits
© Joël SAGET / AFP/Archives
De hauts fonctionnaires de l'Assemblée nationale disposent de logements gratuits.
© Joël SAGET / AFP/Archives
Un rapport de l'Assemblée nationale, dévoilé par France Inter ce lundi, indique que certains fonctionnaires de l'institution bénéficient gracieusement de très grands logements dans la capitale. Un avantage en nature pour des fonctionnaire au salaire déjà coquet.

Si l'Assemblée nationale manque de place, ce n'est pas le cas pour tous ses salariés. En effet, l'institution disposerait d'appartements privés qui seraient occupés par des fonctionnaires. Selon un document dévoilé par France Inter ce lundi 22, ce sont près de 1.700 m² qui seraient mis à la disposition de certains des agents.

"Pour le directeur de cabinet du président de l’Assemblée, c’est 149 m² en plus d’un salaire 10.000 euros net par mois. Encore plus surprenant: le chef du département +génie climatique+, rémunéré 7.750 euros par mois, tout comme celui du département électrique et qui occupent eux aussi des appartements de l’Assemblée. Respectivement 167 m² et 107 m²", explique la radio. De plus, le secrétaire général, Michel Moreau, dont le salaire serait de 18.000 euros net par mois, occuperait gratuitement un appartement de 182m², "fourni" avec un majordome, lequel, pour ses services, aurait droit à un appartement de 49m².

Voir également: Disposant d'une indemnité de 5.000 euros, une députée se plaint "de manger pas mal de pâtes"

Interrogé par France Inter, un député de l'opposition ne cache pas sa colère face à ses avantages qu'il estime indu. "Comme tous les citoyens, ils touchent suffisamment pour se loger par leurs propres moyens", estime l'élu.

Le document a été transmis au président de l'Assemblée nationale, François de Rugy, la semaine dernière par le premier questeur Florian Bachelier, député LREM, d'Ille-et-Vilaine. Il a alors précisé que ces avantages étaient un héritage des précédentes mandatures et que les choses pourraient prochainement changer.

Lire aussi - Assemblée nationale: malgré l'interdiction des députés dorment dans leurs bureaux, la questure réagit

Certains députés de la nouvelle Assemblée, qui ne disposent pas de couchage dans leur bureau, souhaiteraient donc se voir attribuer ces logements, plutôt que le projet actuel d'acheter l’hôtel de Broglie, un bâtiment de 7.000 mètres carrés, situé à proximité du palais Bourbon, "un gouffre financier de plus de 60 millions d’euros", selon France Inter.

À LIRE AUSSI

Image
Le président du groupe REM à l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, et d'autres députés, à Versaill
Assemblée nationale: malgré l'interdiction des députés dorment dans leurs bureaux, la questure réagit
L'Assemblée nationale a récemment rappelé aux parlementaires qu'il est rigoureusement interdit aux députés de dormir dans leur bureau si celui-ci n'est pas équipé d'un...
07 août 2017 - 13:34
Politique
Image
Des pâtes de fabrication française ont été ajoutées à la liste des produits contenant des traces de
Disposant d'une indemnité de 5.000 euros, une députée se plaint "de manger pas mal de pâtes"
Une députée LREM, nouvellement entrée au Palais Bourbon, a témoigné à "L'Opinion" que son train de vie avait fortement baissé depuis son élection. En effet, elle assur...
13 décembre 2017 - 12:29
Politique
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Dessin de la semaine