Challans: le maire n'en peut plus, il publie un arrêté pour faire revenir le soleil

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Challans: le maire n'en peut plus, il publie un arrêté pour faire revenir le soleil

Publié le 16/02/2018 à 08:01 - Mise à jour à 08:05
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Visiblement agacé par les intempéries, le maire de la commune de Challans a donc publié sur Twitter un (faux) arrêté municipal visant à faire revenir le beau temps le plus rapidement possible. L'élu a imposé sept jours de soleil par semaine sur tout le département.

Le mauvais temps est tel qu'il a pris une décision radicale pour tenter de mettre un terme à cette situation. Visiblement agacé par les intempéries à répétition, le maire de la commune de Challans a donc publié sur Twitter un (faux) arrêté municipal visant à faire revenir le soleil le plus rapidement possible.

"Le Soleil est dans l’obligation de se présenter tous les matins du lundi au dimanche dans la ville de Challans et par extension à tout le département de Vendée", impose l'article premier de son arrêté municipal. En revanche, comme le stipule l'article 2, la pluie "est autorisée seulement trois nuits par semaine pour maintenir à niveau la nappe phréatique" et "aucune dérogation ne sera accordée".

Enfin, pour s'assurer que ces consignes seront bien respectées à l'avenir, le maire de la ville a désigné, toujours sur le ton de l'humour, les officiels chargés de faire appliquer l'arrêté: le commandant de la brigade territoriale de gendarmerie de Challans ainsi que le responsable de la police municipale de la ville.

Lire aussi - Pluie: record d'au moins 50 ans battu pour décembre-janvier en France

Selon Météo France, la France a connu sur ces deux derniers mois (décembre et janvier) les plus fortes précipitations depuis le début des mesures pluviométriques en 1959. Au total, au 29 janvier, quelque 282,5 mm d'eau étaient tombés, en cumul moyen sur le pays, battant un record de décembre 1981-janvier 1982.

C'est l'Île-de-France qui compte parmi les régions également très pluvieuses en ce premier mois de l'année.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Agacé par le mauvais temps, le maire de Challans a pris un arrêté rendant l'ensoleillement obligatoire sept jours par semaine.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-