Les Rafale du Charles de Gaulle ont commencé les bombardements en Irak

En Rafale

Les Rafale du Charles de Gaulle ont commencé les bombardements en Irak

Publié le :

Mercredi 25 Février 2015 - 16:51

Mise à jour :

Jeudi 26 Février 2015 - 07:46
Les chasseurs Rafale du porte-avions "Charles-de-Gaulle" ont largué leurs premières bombes contre les positions de l'Etat islamique en Irak, ce mercredi.
©Lilian Auffret/Sipa
PARTAGER :

Pierre Plottu

-A +A

Deux jours après l'engagement du Charles-de-Gaulle contre les djihadistes de l'Etat islamique, les premières bombes ont été larguées en Irak ce mercredi. Alors que les avions embarqués à bord du porte-avions français effectuent des sorties quotidiennes depuis lundi 23, il s'agit des premiers bombardements effectifs.

Quatre chasseurs bombardiers Rafale ont décollé du Charles-de-Gaulle, qui croise dans le nord du Golfe persique, ce mercredi matin. Leur mission: attaquer des positions de l'Etat islamique (EI) en Irak. Au cours de cette mission planifiée, la patrouille des Rafale Marine a "détruit un camp utilisé par Daech (l'acronyme arabe désignant l'EI, NDLR) pour entraîner des combattants", a détaillé en milieu d'après-midi le ministère de la Défense. Cette cible serait située "dans la région d'Al Quaim, non loin de la frontière syrienne" (dans l'est du pays). Une frontière qui n'en a plus que le nom puisqu'elle est contrôlée des deux côtés par les troupes de l'organisation terroriste qui y a autoproclamé un Califat l'été dernier.

La France est engagée dans la coalition internationale depuis le 19 septembre dernier. Au total, en plus des appareils embarqués à bord du Charles-de-Gaulle (12 Rafale Marine, 9 Super Étendard Modernisés et 1 Hawkeye) récemment arrivés sur place, neuf Rafale et six Mirage 2000D participent aux bombardements. Baptisée Chammal, cette opération est menée depuis des bases situées aux Emirats arabes unis et en Jordanie et mobilise 3.200 militaires français.

 

Un Rafale apponte sur le "Charle-de-Gaulle".

Commentaires

-