Les Rafale du Charles de Gaulle ont commencé les bombardements en Irak

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Les Rafale du Charles de Gaulle ont commencé les bombardements en Irak

Publié le 25/02/2015 à 16:51 - Mise à jour le 26/02/2015 à 07:46
©Lilian Auffret/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): Pierre Plottu

-A +A

Les chasseurs Rafale du porte-avions "Charles-de-Gaulle" ont largué leurs premières bombes contre les positions de l'Etat islamique en Irak, ce mercredi.

Deux jours après l'engagement du Charles-de-Gaulle contre les djihadistes de l'Etat islamique, les premières bombes ont été larguées en Irak ce mercredi. Alors que les avions embarqués à bord du porte-avions français effectuent des sorties quotidiennes depuis lundi 23, il s'agit des premiers bombardements effectifs.

Quatre chasseurs bombardiers Rafale ont décollé du Charles-de-Gaulle, qui croise dans le nord du Golfe persique, ce mercredi matin. Leur mission: attaquer des positions de l'Etat islamique (EI) en Irak. Au cours de cette mission planifiée, la patrouille des Rafale Marine a "détruit un camp utilisé par Daech (l'acronyme arabe désignant l'EI, NDLR) pour entraîner des combattants", a détaillé en milieu d'après-midi le ministère de la Défense. Cette cible serait située "dans la région d'Al Quaim, non loin de la frontière syrienne" (dans l'est du pays). Une frontière qui n'en a plus que le nom puisqu'elle est contrôlée des deux côtés par les troupes de l'organisation terroriste qui y a autoproclamé un Califat l'été dernier.

La France est engagée dans la coalition internationale depuis le 19 septembre dernier. Au total, en plus des appareils embarqués à bord du Charles-de-Gaulle (12 Rafale Marine, 9 Super Étendard Modernisés et 1 Hawkeye) récemment arrivés sur place, neuf Rafale et six Mirage 2000D participent aux bombardements. Baptisée Chammal, cette opération est menée depuis des bases situées aux Emirats arabes unis et en Jordanie et mobilise 3.200 militaires français.

 

Auteur(s): Pierre Plottu


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Un Rafale apponte sur le "Charle-de-Gaulle".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-