Christian Jacob (LR) et Philippe Vigier (UDI) dénoncent l'utilisation faite par Emmanuel Macron de ses "frais de représentation" à Bercy

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Christian Jacob (LR) et Philippe Vigier (UDI) dénoncent l'utilisation faite par Emmanuel Macron de ses "frais de représentation" à Bercy

Publié le 24/01/2017 à 17:54 - Mise à jour à 17:55
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Les chefs de file des députés LR et UDI accusent Emmanuel Macron d'avoir utilisé ses frais de représentation lorsqu'il était à Bercy pour préparer sa campagne électorale en vue de 2017. Les deux élus demandent une "clarification".

Les chefs de file des députés LR et UDI, Christian Jacob et Philippe Vigier, s'en sont pris mardi 24 à Emmanuel Macron, dénonçant le "mensonge" et l'"imposture" de l'ancien ministre de l'Economie sur des frais de représentation à Bercy.

Philippe Vigier, président du groupe centriste et l'un des porte-parole de François Fillon en vue de la présidentielle, a déclaré lors d'une conférence de presse qu'il allait demander une "clarification" sur l'utilisation par Emmanuel Macron des frais de représentation lorsqu'il était ministre de l'Economie.

"Il y a des choses importantes qu'on a apprises hier (lundi), notamment au niveau des frais de bouche, puisque 120.000 euros des crédits du ministre à Bercy (ont été utilisés) pour des agapes En marche!, pour réunir tel ou tel, pour préparer sa campagne présidentielle", a ajouté cet élu d'Eure-et-Loir.

"Franchement, celui qui nous expliquait dans une déclaration, que pas un seul euro d'argent public serait utilisé pour sa campagne, manifestement, c'est un mensonge", a taclé M. Vigier.

"Nous, on demande simplement la transparence. Et Michel Sapin qui dit: +J'ai rien vu.+ On n'a pas vu qu'il avait une ambition présidentielle et qu'il consommait quasiment à lui seul une immense partie des crédits de représentation du ministère, notamment des frais de bouche? On va demander la clarification. C'est de l'argent public, 120.000 euros, ce n'est pas une petite somme. A quoi ont servi ces 120.000 euros?" a insisté le responsable centriste.

Et de juger que "ce serait bien que la HATVP (Haute autorité pour la transparence de la vie publique ndlr) puisse nous apporter des éléments".

Interrogé dans les couloirs sur ces frais de bouche d'Emmanuel Macron, le chef de file des députés Les Républicains, Christian Jacob, a répondu à la presse qu'"Emmanuel Macron est l'incarnation de l'imposture, l'imposture sur toute la ligne".

"Celui qui se prétend aujourd'hui l'ami des grands patrons et des grands médias, qui était le conseiller aux affaires économiques de François Hollande au moment où il a imaginé la taxation à 75%, celui qui méprise le peuple, qui a parlé d'ouvrières illettrées, de gens du Nord pratiquement alcooliques ou des autocars pour les pauvres, c'est révélateur. C'est une imposture", a martelé le député-maire de Provins (Seine-et-Marne).

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Selon les deux députés, pas moins de 120.000 euros ont été utilisés rien que pour les "frais de bouche".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-