Christiane Taubira: "Minute" condamné pour avoir comparé la ministre à un singe

Christiane Taubira: "Minute" condamné pour avoir comparé la ministre à un singe

Publié le :

Jeudi 30 Octobre 2014 - 15:54

Mise à jour :

Mercredi 05 Novembre 2014 - 17:47
Le directeur de la publication de l’hebdomadaire "Minute" a été condamné ce jeudi à 10.000 euros d’amende pour injure publique à caractère racial. Le journal avait comparé Christiane Taubira à un singe dans sa Une du 13 novembre 2013.
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER :

Victor Lefebvre

-A +A

Jean-Marie Molitor, directeur de la publication de l’hebdomadaire Minute, a été condamné à 10.000 euros d’amende pour la comparaison entre Christiane Taubira et un singe. Dans sa Une du 13 novembre 2013, le magazine d’extrême droite titrait "Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane", le tout accompagné d’une photo de la garde des Sceaux. Cela quelques jours après un déplacement de la ministre de la Justice à Angers (Maine-et-Loire) où elle avait été accueillie par des militants anti-mariage pour tous. Une fillette avait lancé, en agitant une peau de banane: "C’est pour qui la banane? C’est pour la guenon!"

Le parquet avait requis trois mois de prison avec sursis en plus des 10.000 euros d’amende retenus. En réaction à cette Une, Christiane Taubira avait dénoncé des propos "d’une extrême violence" déniant "son appartenance à l’espèce humaine". La garde des Sceaux avait reçu de nombreux soutiens de la part de la classe politique.

Condamné pour "injure publique à caractère racial", Jean-Marie Molitor a été en revanche relaxé -de même qu’un dessinateur de Minute- pour une caricature parue le 30 octobre 2013. On y voyait un avocat défendre un singe en disant "Mon client porte plainte pour avoir été odieusement caricaturé en Madame Taubira!".

En juillet dernier, une candidate (FN) aux municipales de Rethel (Ardennes) avait été condamnée à neuf mois de prison ferme, cinq ans d’inéligibilité et 50.000 euros d'amende pour un montage comparant encore la ministre à un singe avec la mention: "A la limite, je préfère la voir dans un arbre (…) que la voir au gouvernement". Le FN et son ex-candidate avaient fait appel du jugement, la décision devrait être rendue en janvier 2015.

Le directeur de la publication de "Minute" a écopé de 10.000 euros d'amende.


Commentaires

-