CICE: des députés LREM et MoDem vont-ils s'opposer au gouvernement?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

CICE: des députés LREM et MoDem vont-ils s'opposer au gouvernement?

Publié le 13/12/2018 à 15:00 - Mise à jour à 15:06
© Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Ce jeudi après-midi, des députés de la majorité LREM-MoDem pourraient proposer de revenir sur le CICE qui coûte 20 milliards d'euros par an aux comptes publics, alors que le président de la République a annoncé une série de mesures pour relancer le pouvoir d'achat.

La fronde grogne dans la majorité parlementaire qui s'apprête à mettre la pression sur Edouard Philippe pour remettre en cause une mesure majeure du quinquennat Hollande reconduite depuis l'arrivée d'Emmanuel Macron: le Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE).

Ce jeudi 13 dans l'après-midi, lors du débat sur la motion de censure, des députés LREM et MoDem appuyés par des élus siégeant dans la Commission des Finances pourraient exiger la fin des allègements de charges sociales du dispositif (qui inclut aussi un crédit d'impôt qui lui ne serait pas remis en cause).

Le calcul de ces "frondeurs" est simple: les différentes annonces faites par le président de la République (hausse du Smic via la hausse de la Prime d'activité, annulation de la hausse de la CSG pour les retraités à moins de 2.000 euros, heures supplémentaires défiscalisées…) devraient coûter environ 10 milliards aux finances publiques. Les mesures prévues pour l'instant pour compenser ce montant (report de la baisse de l'impôt sur les société, hypothétique "taxe GAFA"…) rapporteront au maximum 3 milliards. Quand au CICE, lui, il représente un manque à gagner de 20 milliards d'euros pour les caisses de l'Etat (qui compense l'allègement des charges auprès des caisses de la Sécurité sociale). Le tout pour un impact sur l'emploi à peu près nul.

Lire aussi: Cotisation chômage supprimée: combien allez-vous gagner en plus?

Si le CICE a été mis en place au 1er janvier 2013, sous le gouvernement Ayrault (Emmanuel Macron était alors secrétaire général adjoint de l'Elysée) Emmanuel Macron a encore rendu plus favorable le dispositif pour les entreprises puisqu'il consistera en une baisse durable et immédiate des charges sur les salaires jusqu'à 2,5 fois le Smic à partir du 1er janvier. C'est donc une opposition frontale d'une partie de la majorité envers l'exécutif qui pourrait animer l'Assemblée nationale à partir de 16h30.

Voir aussi:

Retraites complémentaires: les cotisations en hausse dès janvier 2019

Edouard Philippe: une nouvelle baisse des cotisations devra attendre

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Des députés de la majorité pourraient s'opposer au CICE.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-