Clôture des comptes du FN: Le Maire pense que les banques avaient de "bonnes raisons"

Réaction

Clôture des comptes du FN: Le Maire pense que les banques avaient de "bonnes raisons"

Publié le :

Samedi 25 Novembre 2017 - 13:05

Mise à jour :

Samedi 25 Novembre 2017 - 13:06
Bruno Le Maire a réagi ce samedi matin sur la "fatwa bancaire" dénoncée par Marine Le Pen suite à la clôture de ses comptes (et de ceux du FN) par la Société générale et HSBC. Il estime que les deux banques avaient "de bonnes raisons", et doit recevoir lundi le gouverneur de la Banque de France pour connaître ses conclusions sur le sujet.
© ERIC PIERMONT / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le Front national et Marine Le Pen ont révélé mardi 21 que les banques de la Société générale et la HSBC avaient décidé de clôturer les comptes du parti d'extrême droite. Dénonçant une "fatwa bancaire", la présidente du FN a décidé de porter plainte pour "discrimination".

"Nous sommes donc aujourd'hui privés de nos recettes. Cette situation met le Front national face à une difficulté absolument majeure et empêche le fonctionnement normal du parti", avait déclaré Marine Le Pen suite à cette révélation.

Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a réagi ce samedi 25 au matin, sur France Inter, à cette affaire bancaire. Il a estimé que la Société générale et la HSBC avaient "de bonnes raisons" d'agir de la sorte. Il a répété sa "confiance aux institutions bancaires françaises".

Malgré tout, il a déclaré qu'il allait recevoir dès lundi 27 le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, chargé d'examiner le dossier et de lui livrer ses conclusions.

Suite à cette affaire, le Front national a été obligé de trouver un nouvel établissement bancaire. La Banque de France a enjoint le Crédit du Nord à ouvrir un compte, comme l'a précisé le trésorier du parti politique, Wallerand de Saint-Just, sur BFMTV en milieu de semaine.

Mais là encore, la situation bloque. Car le Crédit du Nord, qui est une filiale de la Société générale, refuse de délivrer des carnets de chèques et des cartes bancaires au FN. Il rend aussi impossible les dons des adhérents par l'intermédiaire du site Internet du parti.

Bruno Le Maire dit faire "confiance aux institutions bancaires" sur l'affaire de la clôture des comptes bancaires du FN et de Marine Le Pen.

Commentaires

-