Colère des éleveurs: des barrages à la frontière avec l'Allemagne

Colère des éleveurs: des barrages à la frontière avec l'Allemagne

Publié le :

Lundi 27 Juillet 2015 - 11:18

Mise à jour :

Lundi 27 Juillet 2015 - 19:19
©Vincent Kessler/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Après une semaine de blocages et d'actions coup de poing, les éleveurs restent très mobilisés. Ce lundi, ils ont bloqué notamment plusieurs points de passage à la frontière franco-allemande où ils refoulaient tous les camions étrangers chargés de produits agroalimentaires.

La colère des éleveurs n'est pas retombée. Après avoir bloqué les routes de France, notamment dans l'Ouest, et obtenu un plan d'aide de plus de 600 millions ainsi que des revalorisations des prix de la viande et du lait, les agriculteurs ne relâchent pas la pression. Dans la soirée de dimanche 26 ils ont ainsi installé des barrages en certains points de la frontière avec l'Allemagne pour dénoncer les "distorsions de concurrence" qui favoriseraient les produits étrangers.

A l'aide de tracteurs, les éleveurs ont ainsi bloqué six points de passage entre les deux pays à partir de 22h dimanche soir et ils se relayaient pour maintenir les barrages ce lundi encore. Laissant passer toutes les voitures et les poids-lourds venant de France, ils ont refoulé tous les camions en provenance d'Allemagne. Au total, entre 200 et 300 camions ont été refoulés car ils transportaient des produits agroalimentaires fabriqués à l'étranger.

"On a par exemple fait faire demi-tour à un camion transportant du Babybel. Les consommateurs pensent que c’est français, mais ce fromage venait de Slovaquie", a détaillé un représentant de la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles (FDSEA) du Bas-Rhin cité par Le Parisien. Le même a également précisé que cette action devrait se poursuivre jusqu'à ce lundi après-midi.

La veille, dimanche 26, d'autres éleveurs en colère ont effectué des opérations similaires à la frontière espagnole, sur l'autoroute A645 après le péage de Montrejeau.

 

 

Plus de 200 camions auraient été refoulés depuis le début de l'action à la frontière franco-allemande, dans la soirée de dimanche 26.


Commentaires

-