Colère des policiers après les menaces de Marine Le Pen contre les fonctionnaires et la justice

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Colère des policiers après les menaces de Marine Le Pen contre les fonctionnaires et la justice

Publié le 28/02/2017 à 10:04 - Mise à jour à 10:15
© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): ET

-A +A

Lors de son meeting à Nantes, en Loire-Atlantique, Marine Le Pen a fustigé "les fonctionnaires soumis à un personnel politique aux abois". Après le Syndicat de la magistrature c'est aux syndicats de policiers de réagir à ses propos.

Lors d'un meeting à Nantes (Loire-Atlantique) dimanche 26, Marine Le Pen a accusé les fonctionnaires d'être à la solde de "politiques aux abois" alors que son parti est cité dans plusieurs affaires d'emplois fictifs et qu'elle même a refusé une convocation policière mercredi 22.

En faisant référence aux enquêtes qui menacent la campagne de François Fillon mais surtout la sienne, Marine Le Pen s'est emportée contre les fonctionnaires.

"Un personnel politique aux abois demande d'utiliser les pouvoirs d'Etat pour surveiller les opposants ou organiser à leur encontre des persécutions, des coups tordus ou des cabales d'Etat" a lancé Marine Le Pen avant de prévenir clairement les fonctionnaires que"dans quelques semaines, ce pouvoir politique aura été balayé par l'élection. Mais ces fonctionnaires devront assumer le poids de ces méthodes illégales. Ils mettent en jeu leur propre responsabilité".

En visant les juges et les policiers, la candidate FN  a déclenché des réactions indignées de nombreux syndicats, ancrés à gauche ou à droite.

Le syndicat policier Alliance, plutôt ancré à droite, a dénoncé "la gravité de ces propos menaçants" dans un communiqué le lundi 27. Rappelant au passage que les policiers "travaillent en toute impartialité" et pour l'intérêt commun.

Le Syndicat de la Magistrature a dénoncé lundi 27 "les manœuvres de déstabilisation de la justice" après les menaces claires de Marine Le Pen envers leur profession.

François Hollande s'est lui même exprimé sur le sujet en indiquant qu'il n'accepterait "jamais qu'on puisse mettre en cause les fonctionnaires dans notre République".

Auteur(s): ET


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Marine Le Pen tenait un meeting au Zénith de Nantes, dimanche 26.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-