"Complément d'enquête": en colère, Christiane Taubira met fin une interview sur le racisme en politique (vidéo)

"Complément d'enquête": en colère, Christiane Taubira met fin une interview sur le racisme en politique (vidéo)

Publié le :

Jeudi 05 Octobre 2017 - 18:43

Mise à jour :

Jeudi 05 Octobre 2017 - 18:45
©Jean-SébastienEvrard/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Dans "Complément d'enquête" diffusé ce jeudi soir et consacré au racisme, Christiane Taubira n'a pu contenir sa colère après le visionnage d'une séquence où elle était injurié par une candidate Front national.

Elle aura tout subi, même le terrible. Lors de son passage au poste de garde des Sceaux lors du quinquennat Hollande, Christiane Taubira a été la cible de nombreuses invectives et caricatures de la part de l'opposition, notamment lors du débat sur le Mariage pour tous, allant jusqu'a des insultes raciste. Notamment de la part d'une candidate du Front national aux élections municipales.

Le magazine de Complément d'enquête, diffusée ce jeudi 5, s'intéresse justement au racisme en politique. C'est sur ce sujet que les journalistes de France 2 ont choisi d'interviewer l'ancienne garde des Sceaux. Un extrait de l'entretien a été diffusé sur les réseaux sociaux.

Dans celui-ci, on peut voir Christiane Taubira confronté à une vidéo la candidate du Front national y assumer un photomontage la comparant à un singe, en ces termes: "C'est une sauvage. Franchement, moi je préfère la voir dans un arbre après les branches que comme ça au gouvernement". 

"Quand on subit une telle violence, c'est à moi de venir? Face à cette dame-là? Ce qu'elle dit ? Je vais venir et faire de grands développements philosophiques? Enfin, où sommes-nous?", s''est insurgé l'ancienne ministre face à ces injures à caractère raciste. "Elle attaque juste une personne? Elle attaque un pays, des valeurs, une histoire! Et vous m'interrogez moi?".

"Mais ce n'est pas un sujet pour moi! Vous posez la question de la violence que ça représente pour des gamines de 3 ans, de 5 ans, de 13 ans, de 20 ans? Et vous voulez que je vienne faire quoi? Des mondanités? Des discussions philosophiques? Politiques? Vous vous rendez compte de ce que c'est?", assène Christiane Taubira avant de mettre fin à l'interview.

La séquence se termine par le commentaire off du journaliste: "Il faut être honnête, en lui montrant ces images, nous n'avions pas mesuré combien ces paroles de haine pouvaient blesser".

Anne-Sophie Leclère, l'auteur des propos racistes à l'encontre de l'ancienne Garde des Sceaux, a été condamné en 2016 à 3.000 euros d'amende avec sursis pour injure publique raciale.

Christiane Taubira n'a pas caché sa colère.


Commentaires

-