Comptes de campagne de Mélenchon: les grosses factures de Chikirou

Comptes de campagne de Mélenchon: les grosses factures de Chikirou

Publié le :

Vendredi 19 Octobre 2018 - 09:45

Mise à jour :

Vendredi 19 Octobre 2018 - 09:53
Sophia Chikirou et sa société Mediascop sont au centre de l’enquête préliminaire sur les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon pour l'élection présidentielle de 2017. Les enquêteurs s’interrogent sur de possibles surfacturations réalisées par celle qui était également la chargée de communication du candidat insoumis.
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Sophia Chikirou pourrait coûter cher (judiciairement) à Jean-Luc Mélenchon, après lui avoir coûté cher (financièrement). La cellule investigation de Franceinfo révèle ce vendredi 19 que la société de communication de la jeune femme, Mediascop, aurait facturé très cher certaines prestations lors de la campagne présidentielle du leader de la France insoumise.

La justice s'intéresse d'ailleurs particulièrement aux comptes de campagne du député des Bouches-du-Rhône, au point qu'une enquête préliminaire a été ouverte pour "escroquerie", "abus de confiance", "infraction à la législation des campagnes électorales" et "travail dissimulé aggravé".

Lire aussi - Le Média: Chikirou patronne "néolibérale" accusée d'abus de biens sociaux

Des chefs d'accusations particulièrement graves qui s'appuient sur le fait que l'agence de communication de Sophia Chikirou a effectué pour le compte du candidat Mélenchon près de 1,2 million d’euros de prestations, soit 11 % du budget total de la campagne. Cela même alors que l'intéressée était directrice de la communication du candidat insoumis.

"Sophia parle de Mediascop comme si c’était une agence de com’ mais en réalité c’est une coquille vide qui se remplit lors des campagnes de la France insoumise", a expliqué à Franceinfo une professionnelle de la communication qui a travaillé avec la jeune femme.

Pour ses interventions au cours de la campagne dans les émissions et les différentes productions, Sophia Chikirou a facturé ses services 120.000 euros soit 15.000 euros mensuels en moyenne pour huit mois. Le choix de prestations de facturer les activités de promotion sur les réseaux sociaux à la tâche plutôt qu'à la journée n'est guère économique. Ainsi, la dizaine de tâches effectuées par les community managers a coûté 58.800 euros à la FI et dans le même temps, les vidéos réalisées par Mediascop, facturées également à l’unité, ont coûté 100.000 euros au total.

Autre point surprenant: la simple mise en ligne des discours vidéos de Jean-Luc Mélenchon a été facturée 250 euros l'unité alors qu’il ne s’agit que d’une tâche prenant dix minutes à faire. Les 19 discours du candidat à la présidentielle ont ainsi rapporté 4.750 euros en tout à Mediascop. De même, pour chaque minute sous-titrée dans les vidéos publiées sur le compte Facebook du candidat, Mediascop a facturé 200 euros à l’association de campagne. Les sociétés spécialisées prennent plutôt des sommes de l'ordre de 15 euros la minute.

Toutes ces sommes ont été remboursées par l'Etat puisque Jean-Luc Mélenchon a dépassé la barre des 5% à l'élection présidentielle.

"Toutes les accusations portées contre Mediascop et Madame Chikirou sont fausses et sont fondées uniquement sur les élucubrations de Monsieur de Chalvron (rapporteur chargé de l’examen du compte de Jean-Luc Melenchon) contre qui nous avons porté plainte en dénonciation calomnieuse en septembre dernier et dont il faudra se demander pour qui il agit. Cette opération est politique, elle n'a pour but que de nuire et de récupérer un maximum d'informations sur Jean-Luc Melenchon et ses partisans", a fait savoir de son côté l'avocate de Sophia Chikirou qui a refusé de s'exprimer sur le sujet.

Voir:

Sophia Chikirou quitte Le Média pour rejoindre Jean-Luc Mélenchon

Le Média: Sophia Chikirou accusée de malversations financières, elle conteste

Sophia Chikirou pourrait avoir surfacturé de nombreuses prestations à l'association de campagne de la France insoumise.


Commentaires

-