Condamnée pour des frais de taxi, Agnès Saal recasée au ministère de la Culture

Haut fonctionnaire

Condamnée pour des frais de taxi, Agnès Saal recasée au ministère de la Culture

Publié le :

Jeudi 30 Août 2018 - 15:39

Mise à jour :

Jeudi 30 Août 2018 - 16:00
Agnès Saal, qui avait été suspendue pour des frais de taxis indus, a été nommée ce mercredi haut fonctionnaire à l'égalité, la diversité et la prévention des discriminations auprès du secrétaire général du ministère de la Culture.
© LIONEL BONAVENTURE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Condamnée par la justice dans l'affaire des notes de taxi de l'Institut national de l'audiovisuel, Agnès Saal a été nommée haut fonctionnaire à l'égalité, la diversité et la prévention des discriminations auprès du secrétaire général du ministère de la Culture.

L'annonce a été faite au Journal officiel dans un arrêté du mercredi 29. Elle devrait occupée ce poste de haut fonctionnaire pendant trois ans, à compter du samedi 1er septembre.

Présidente de l’Ina depuis mai 2014, Agnès Saal avait dû démissionner en avril 2015 après des révélations sur ses dépenses excessives en taxis, utilisés par son fils et elle pour des trajets privés: près de 24.000 euros à l’Ina et près de 24.000 euros au centre Georges-Pompidou.

Elle avait été condamnée par deux fois par la justice. Le 11 avril,  par le tribunal de Créteil, à 150 jours amende à 30 euros, soit 4.500 euros d'amende pour ses notes de taxi quand elle était à la tête de l’Ina, puis le 15 avril par le tribunal de Paris à une peine de trois mois de prison avec sursis et 3.000 euros d’amende, encore pour ses frais de taxi, quand elle était à la tête du centre Pompidou.

Voir - Frais de taxis au centre Pompidou: Agnès Saal écope de 3.000 euros d'amende

S'y ajoutaient quelques 5.500 euros au titre des dommages et intérêts et frais de justice à verser à l'association anti-corruption Anticor. Elle a également dû rembourser les frais indus. 

Lire - Frais de taxis indus: Agnès Saal condamnée à 4.500 euros d'amende

"J'assume cette faute, je la regrette à un point infini (...). Certes, la sanction est d'une violence symbolique forte. Mais je sers l'État depuis trente-deux ans et, à ce titre, je respecte la décision des autorités qui l'incarnent", avait-elle fait savoir.

Elle avait réintégré le ministère de la Culture à l'été 2016, en tant que chargée de mission auprès du secrétariat général pour piloter les démarches de labellisation Afnor sur l'égalité professionnelle et la diversité.

La nouvelle de son nouveau poste a provoqué de vives réactions d'indignation sur les réseaux sociaux.

Lire aussi:

Frais de taxi d'Agnès Saal: l'ex-patronne de l'INA va plaider coupable

Notes de taxi: Agnès Saal exclue de la fonction publique

Agnès Saal: la réintégration dans la fonction publique de l'ancienne directrice de l'INA créé la polémique

Agnès Saal a été nommée ce mercredi au secrétairiat général du ministère de la Culture

Commentaires

-