Consommation électrique: Véran propose aux Français de “décaler le sèche-linge ou baisser la plaque électrique de la cuisine”

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 30 novembre 2022 - 13:30
Image
Véran
Crédits
EMMANUEL DUNAND / AFP
Olivier Véran à Paris, le 29 novembre 2022.
EMMANUEL DUNAND / AFP

Grâce “aux efforts des Français”, la consommation électrique en France depuis le lancement du plan de sobriété énergétique a enregistré une baisse de 5% par rapport aux mêmes périodes des dernières années, s'est félicité Olivier Véran. Des efforts qui ne suffisent pas cependant pour le porte-parole du gouvernement, qui a alerté contre les risques de tensions sur le secteur électrique ce mardi 29 novembre 2022, lors d’un point de presse à l'issue du Conseil des ministres.

Depuis le lancement du plan de sobriété énergétique pour réaliser 10% d'économies d'énergie cet hiver, les Français ont déjà parcouru la moitié du chemin… du moins, selon le porte-parole du gouvernement. "Les Français ont fait des efforts et il y a déjà des résultats probants", de l’ordre de “5% de baisse de la consommation électrique par rapport à des températures similaires ces dernières années”.

Ces “résultats probants” ne le dissuadent toutefois pas d’adopter un ton alarmiste contre  le risque de coupure en cas de très forte demande sur le réseau électrique. “Les semaines et les mois à venir vont être marqués par une hausse naturelle de la demande en électricité de la part des entreprises et des ménages, en raison du besoin de chauffage”, a-t-il rappelé.

Olivier Véran a soufflé le chaud et le froid dans ses réponses, affirmant que le gouvernement “veut anticiper tous les scénarios possibles” avant de rappeler la possibilité que "la production en électricité ne soit pas alignée sur la demande”. “En temps normal, notre production d'électricité s'aligne sur cette hausse de la demande, il se pourrait que cette année, et je veille ici à l'usage du conditionnel, la production et la demande en électricité ne soient pas totalement alignées certains jours de grand froid” ou “si l'hiver est très rigoureux”, annonce-t-il.

“Décaler le sèche linge ou baisser la plaque électrique”

Une situation qui “pourrait être difficile” et cela incombe, selon le porte-parole du gouvernement, aux Français de la dépasser, en “adaptant certaines de nos habitudes de consommation au moment les plus critiques”.

Le porte-parole du gouvernement a invité les Français durant son point de presse à consulter l’application EcoWatt pour connaître en temps réel l’état du réseau électrique. Pourquoi faire ? Pour fournir “des efforts supplémentaires dans les horaires les plus demandeurs", explique-t-il.

Olivier Véran n’a pas manqué de citer des gestes que les Français pourront faire lorsque le réseau est en tension. “Décaler le sèche-linge ou baisser un peu la plaque électrique pendant la cuisson", propose-t-il.

Dernièrement, la présidente de la Commission de régulation de l'énergie Emmanuelle Wargon avait déjà évoqué la possibilité de procéder à des “coupures ciblées et tournantes en janvier" au cas où la météo serait trop froide et dans le cas où les Français ne réduiraient pas leur consommation.

Mme Wargon avait tout de même exprimé son optimisme quant à une réaction des Français en cas de besoin. “Je suis très convaincue que le premier jour Ecowatt rouge, tout le monde prendra ça au sérieux", a-t-il dit.

“Un dispositif exceptionnel” comme “dernier recours”

Mais selon un rapport du Réseau de transport d’électricité (RTE), même une vague de froid “modérée” pourrait mettre le réseau sous tension. Mais le porte-parole du gouvernement s’est montré rassurant à ce propos. “Nous disposons de premiers rideaux d'intervention”, dit-il. Il fait référence aux “efforts” que “certaines entreprises très consommatrices” devront faire. Il a aussi évoqué de “petites baisses de tensions sur certaines lignes indolores pour les ménages”.

Et “en cas de scénario critique, un dispositif exceptionnel, de dernier recours, a été prévu par le gouvernement”, a-t-il affirmé, sans donner plus de détails.

De quoi s’agit-il ? Une forte tension sur le réseau électrique, naturellement non souhaitable, pourrait nous donner la réponse dans un avenir proche. Les dernières semaines, le gouvernement avait évoqué le projet de créer une police des températures dans les entreprises en vue de s'assurer que la température ambiante soit à 19 degrés dans l'enceinte du bureau en entreprise.

Le gouvernement a vite rassuré quant à ces informations, révélées par le Canard Enchaîné. L’idée a déjà ses adeptes, comme Pascal Canfin. Le président de la commission Environnement du Parlement européen estime qu'"il faut une forme de police pour verbaliser" les commerçants qui ne plafonnent pas la température de leurs locaux.

Pour le moment, les autorités écartent le recours à des amendes. "L'idée est plutôt d'accompagner les foyers", avait affirmé Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique de France. "Il ne s'agit pas de faire une police des températures", dit-elle.

Toutefois, l’arrêté du 25 juillet 1977 et l'article 241-25 du Code de l'énergie prévoit déjà des amendes de 1 500 euros en cas de non-respect du plan énergétique les entreprises et 3 000 € en cas de récidive. Des textes auxquels le gouvernement pourraient vite recourir pour durcir le ton.

L’idée de sanctionner des ménages ou des entreprises qui chauffent leurs maisons à plus de 19° semble déjà avoir fait son chemin en Suisse. L’information doit toutefois être prise avec des pincettes.

À LIRE AUSSI

Image
La présidente de la Commission de régulation de l'énergie Emmanuelle Wargon à l'Elysée, le 8
"Risques" de coupures d'électricité ciblées en janvier, avertit Emmanuelle Wargon
Des "risques" de coupures ciblées et tournantes d'électricité existent en France "en janvier" en cas de météo trop froide et si les Français ne réduisent pas leur cons...
19 novembre 2022 - 11:25
Politique
Image
Le gestionnaire du réseau de transport d'électricité en France (RTE) estime qu'il existait désormais
France : risque "élevé" de tensions sur le réseau électrique en janvier, de possibles coupures de courant
Le gestionnaire du réseau de transport d'électricité en France (RTE) a estimé vendredi qu'il existait désormais un risque "élevé" de tensions sur le réseau électrique ...
18 novembre 2022 - 14:00
Société
Image
Des policiers français se tiennent en groupe sur la Place de la Nation au milieu d'affrontements avec des manifestants en marge du rassemblement annuel du 1er mai (Fête du travail), marquant la Journée internationale des travailleurs, à Paris, le 1er mai 2022.
Sobriété énergétique : bientôt une police des températures ?
D’après une information tirée d’un article du numéro du 7 septembre 2022 du Canard enchaîné, le gouvernement aurait pour projet de créer une police des températures da...
08 septembre 2022 - 11:40
Politique

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.