Contrôlé à 170km/h au lieu de 110, Brice Hortefeux s'en tire avec un simple sermon

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Contrôlé à 170km/h au lieu de 110, Brice Hortefeux s'en tire avec un simple sermon

Publié le 11/05/2016 à 12:04 - Mise à jour à 12:11
©Stéphane de Sakutin/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Brice Hortefeux a réussi non seulement à échapper à une amende après un contrôle routier à 170 km/h au lieu de 110 le 1er mai dernier, mais les douaniers qui l'ont contrôlé ont aussi été convoqués par leur hiérarchie pour s'expliquer, selon "Le Canard enchaîné".

Brice Hortefeux, ancien ministre de l'Intérieur, semble avoir toujours des amis dans son ancienne administration. L’eurodéputé Les Républicains a été arrêté le 1er mai sur l’A75 alors qu’il roulait à plus de 170 km/h sur une portion limitée à 110, révèle Le Canard enchaîné. Il se rendait à une fête communale à Champeix dans le Puy-de-Dôme et semblait accuser un important retard.

Un infraction grave du code de la route qui aurait pu coûter à Brice Hortefeux six points de permis et une lourde amende qui peut atteindre 1.500 euros. Toutefois, ce sont des douaniers qui ont opéré le contrôles et ces derniers ne sont pas habilités pour verbaliser les infractions routières, l'eurodéputé s'en tire donc avec un gros sermon de la part des fonctionnaires.

Ce dernier reconnait d'ailleurs l'infraction: "j’allais incontestablement trop vite, j’étais en retard (...) il n’y avait pas beaucoup de circulation. Mais je sais bien que ce n’est pas une excuse". Mais il n'aurait par contre pas apprécié avoir été tancé les douaniers: "j’ai voulu leur présenter mes papiers, mais l’un d’entre eux était extrêmement agressif. Je l’ai donc signalé, on ne traite pas un administré de la sorte". "L’un d’eux s’est exprimé de manière peu ordinaire, son expression était agressive et on peut imaginer comment il se serait comporté avec un autre citoyen…", a-t-il déclaré à La Montagne.

Brice Hortefeux se serait plaint de son traitement par les douaniers, il serait en effet allé jusqu’à rapporter la scène au préfet d’Auvergne-Rhône-Alpes, Michel Delpuech. Une intervention qui aurait valu aux deux fonctionnaires à l’origine de son contrôle routier d’être convoqués le jour même par la Direction des douanes d’Auvergne.

Ce que dément formellement Michel Delpuech dans un communiqué publié mardi soir sur Twitter: "je démens de la manière la plus catégorique cette intervention de ma part. C'est par la presse que j'apprends ce soir cet excès de vitesse et Monsieur Hortefeux ne m'a jamais contacté sur ce sujet".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Brice Hortefeux a été arrêté le 1er mai sur l’A75 alors qu’il roulait à plus de 170 km/h sur une portion limitée à 110, révèle "Le Canard enchaîné".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-