Corruption: une carte interactive d'une ONG recense les scandales politico-financiers en France

Corruption: une carte interactive d'une ONG recense les scandales politico-financiers en France

Publié le :

Mardi 09 Décembre 2014 - 15:04

Mise à jour :

Mardi 09 Décembre 2014 - 19:52
©Capture d'écran Transparency International
PARTAGER :
-A +A

L'ONG Transparency International France a lancé, ce mardi, un portail d'action citoyenne pour inciter les Français à agir contre la corruption publique et privée. Sur le site, une carte interactive répertorie plus de 200 affaires recensées en France ces dix dernières années.

Pots de vin, prises illégales d'intérêts, abus de biens sociaux: la corruption publique ou privée ne cesse d'être dénoncée en France ces dernières années. A l'occasion de la Journée internationale de lutte contre la corruption, ce mardi, l'ONG Transparency International a lancé un portail d'action citoyenne pour agir contre ce "fléau". Sur le site internet, l'ONG publie une carte interactive de France sur laquelle sont recensés de nombreux scandales politico-financiers. Cet outil répertorie plus de 200 cas avérés de corruption, jugés par les tribunaux ces 10 dernières années, principalement entre 2010 et 2014. L'idée: "encourager les Français à s'engager davantage dans la bataille de la transparence", a expliqué Daniel Lebègue, le président de l'ONG.

Toutefois, ces chiffres sont à prendre avec des pincettes a expliqué Transparency International. "La carte n’étant pas exhaustive, les chiffres ne portent donc que sur les affaires dont nous avons eu connaissance". Mais le principe est pour le moins original: si l'on clique sur une balise de la carte en ligne, l'ONG propose aux internautes un résumé de l'affaire et le montant du préjudice, en préservant néanmoins l'anonymat des personnes mises en cause.

D'après la carte, la catégorie la plus épinglée parmi les 258 affaires citées est celle des maires, avec 130 cas. Du côté des régions, les plus touchées par la corruption sont l'Ile-de-France, Provence-Alpes-Côte d'Azur et l'Aquitaine. Les délits qui reviennent le plus fréquemment sont l'abus de confiance (22 %), la prise illégale d'intérêts (21 %), la corruption active ou passive (20 %) et le favoritisme (18%).

Le site propose un formulaire permettant de signaler un conflit d'intérêts. Après un travail de vérification, l'association peut ensuite transmettre des informations à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). 

 

Cette carte interactive répertorie plus de 200 condamnations judiciaires pour corruption en France.


Commentaires

-